Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] Forumh11

Bienvenue dans cette prestigieuse académie asiatique, mais aussi occidentale, réputée pour ses nombreuses options, ainsi que son confort.
Et oui, il est inutile de prendre le tramway ou de venir en voiture lorsque les dortoirs se trouvent juste à côté de l'établissement scolaire!
Cette académie accueille les collégiens, les lycéens, mais aussi les étudiants universitaires.
C'est une belle académie vu de cette façon, mais encore faut-il avoir les moyens de payer car tout ceci n'est pas donné! Elle est réservée à la haute société, et donc très chère, si vous êtes un prolétaire arriverez-vous à l'intégrer?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hirashikiyama Fumi
~° Souriez =) :: Bimbo et alors? °~
~° Souriez =) :: Bimbo et alors? °~
Hirashikiyama Fumi

Sagittaire Buffle
Messages : 758
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 21
Emploi/loisirs : Cuisiner ! Un jour je serais reconnue !
Sentiments, humeur : Envie de cuisiner ~

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Cuisine. / Travail au Emerald Kingdom
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de lycée.
¤ Autres/RPs ¤:

Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] Empty
MessageSujet: Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo]   Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] EmptyJeu 12 Aoû - 13:38

C'est un jour qui peut s'avérer être banal pour les riches, sauf que pour moi, c'est encore une source de découverte à plein temps. Comme vous pouvez vous en douter, être seul permet le vidage de son esprit. Dans mon cas, être seule signifie penser à comment je vais m'y prendre avec les autres riches. J'aime pas trop me mélanger avec les riches comme eux n'aiment pas se mélanger. Là, actuellement, je suis seule. Je marche en direction de l'Arbre Géant en forme de champignon. J'ai entendu dire que beaucoup de couples avaient tendance à y aller dans le passé et à y faire un vœu. D'ailleurs cet arbre est là depuis très longtemps. Maintenant, ce n'est plus à la mode, les couples d'aujourd'hui préfèrent aller en ville ou à la plage, c'est plus romantique. Mais cet arbre reste magnifique. Quand j'arrive tout en haut de la colline, je laisse échapper un soupçon d'émerveillement et d'étonnement. Il est véritablement grand, cet arbre. Avec mes anciennes copines, on avait tendance à aller à l'arbre le plus haut du quartier. De cet arbre, on peut apercevoir un bout d'une maison du quartier de pauvre. Je parie que la plupart des gens qui sont allés ici n'ont pas comprit ce que c'est que ce bout de toit avec un mur. Oh, l'arbre le plus grand du quartier de pauvre ! Je pensais pas au début qu'on pouvait voir ça de là, mais finalement si. Je prends mon portable et photographie les maisons, magasins et autres bâtiments qui paraissent tout petits.

C'est vraiment magnifique. Oui, je suis un peu une touriste dans un monde que je ne connais pas. Je souris, puis je m'allonge dans l'herbe en dessous de l'arbre champignon (deuxième nom qu'on lui donne). Je sens le vent effleurer mes cheveux et ma peau. Ça fait vraiment du bien. J'ai envie d'y rester pour toujours. Non, j'ai pas sécher de cours, ne vous inquiétez pas. C'est les vacances et ça va faire deux semaines que je suis ici. Pour le moment, tout se passe assez bien, je ne me suis pas faite trouvée par les autres élèves. Ils cherchent tous à l'heure qu'il est qui est cette prolétaire « infiltrée ». Euh oui, c'est devenu mon surnom récemment. On dit que je suis infiltrée car je suis introuvable. Du moins pour le moment. Va arriver qu'un jour on va me trouver. Je vais avoir tous les élèves sur le dos et je vais vivre un enfer. Je soupire rien qu'à cette pensée. Après un petit moment, je m'endors. Je me réveille après avoir fait une bonne sieste, bien que je n'ai pas l'impression d'en avoir fait une. Je reste toujours allongée, profitant pour bien respirer calmement. Je réfléchis à tout ce qui s'est passé en deux semaines. Avec les rencontres que j'ai faite. Je me mets à parler toute seule. Un peu comme si je parlais à l'arbre pour qu'il m'écoute.
« Si on trouve que je suis cette fameuse prolétaire infiltrée, je suis fichue et bonne pour être le nouveau défouloir des élèves. On va rire de moi, me persécuter et je vais vite être retrouvée dans le rang des victimes. Je vois déjà les élèves en train de me forcer à quitter l'académie avec toutes sortes de méthodes sans grenues. »

Je me mets de nouveau à soupirer. Je continue. « J'envie les riches... Même si certains vivent dans une tour et ne sortent jamais, ils ont le pouvoir, les objets et les simplicités de la vie. Ceux qui sont des gens normaux comme moi doivent travailler s'ils veulent faire quelque chose de leur vie. Par là, je veux dire que j'ai déjà travaillé avant même d'avoir dix-sept ans, tu t'en rends comptes, l'arbre ? Se retrouver à la rue n'est pas marrant, avoir la dalle et ne pas pouvoir manger c'est un enfer... J'ai faillit devenir dingue quand ça m'est arrivée. Je suis vraiment pas riche. Ah... » J'entends tout à coup des bruissements. Je me dis que je suis fichue. Si un élève m'a entendu et que c'est une vraie commère, les ennuis vont commencer pour moi ! Et dire que je voulais avoir de la tranquillité durant le reste de ma scolarité ici. En plus, on va me prendre pour une cinglée. « Qui va là ?! » Cette dernière phrase est effectivement bien adressée à la personne qui a surprit ma conversation avec l'Arbre Champignon.


[#5E2619]
Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] 4b6d160
« Qui a faim ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] Empty
MessageSujet: Re: Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo]   Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] EmptyJeu 12 Aoû - 20:44

Et ouais, c'était enfin les vacances, mais pour certaine raison mon chez moi était vide car ma mère est partit je ne sais où pour faire je ne sais quoi, elle me l'avait dit mais quand j'ai entendu qu'elle devait partir tout le reste m'a échappé. Et voilà que tout mes plans venais de tomber à l'eau... Et moi qui voulait trucider de l'humain à coup de bastos de peinture ! Bah, j'ai encore le temps devant moi, après tout il y aura d'autre période de vacance, et si j'ai de la chance je pourrais peut être revenir à la maison si ma mère se décide à revenir. Mais vraiment, même si j'ai vécu beaucoup de mon enfance à vivre de moi même avec l'argent que le père fournissait en travaillant, elle ne pouvait pas me laisser vivre seul à la maison pour le temps qu'elle restait je ne sais où. Enfin nous nous éloignons du sujet principal : la vacances !
Mais comme à part tirer des bastos à longueur de journée dans le club il n'y a pas grand chose à faire je m'ennuie un peu. Car en plus de vider les stocks de munitions rapidement, ne faire que ça pendant des journées est assez lassant, j'ai beau aimer les armes je ne suis pas un fou qui va s'enfermer pendant 3 jour et 3 nuit sans manger ni dormir à tirer des bastos comme un malade. Je fait un petit clin d'oeil à l'un des manga que j'ai regardé l'autre coup, pas mal comme manga, même si les armes des mechas sont pas des meilleurs c'est assez bien.

Perdu dans se genre de pensé inutile, votre narrateur qui est moi-même se dirige dans un endroit reculé de l'école, au fin fond de la forêt plein d'arbre armé de quelques livre et crayon rangé dans mon sac d'école, avec un uniforme de lycéen comme armure. Quand tout à coup je vit au loin un arbre dépassant les autres, et oui, comme vous vous en doutez, j'apercevais là la tête du boss final ! Je décide alors de me rapprocher de l'ancien entouré de ses disciples pour faire... Et ben je sais pas. J'entend alors du bruit, à se moment là je commence à passer en mode furtif, je marche en me baissant, je me colle contre les murs, je fait attention où je marche pour ne pas faire de bruit. Je vois alors une silhouette apparaître. Je m'avance alors pour voir quel est cette silhouette, et je ne fut pas surpris par se que je viens de voir, c'est simplement une jeune fille qui fait face à l'arbre géant. C'est alors qu'elle commença à parler, elle m'a déjà repéré alors que je n'ai fait aucun bruit ? Non ! Elle ne fait qu'un dialogue seul, est-elle en train de se confesser à l'ancien ? Par contre comme c'est un arbre je pense qu'elle n'aura aucune réponse, enfin bon, faisons quelque commentaire silencieux de se qu'elle raconte :


" Si on trouve que je suis cette fameuse prolétaire infiltrée" Une prolétaire infiltrée ? Ca me dit quelque chose... " je suis fichue et bonne pour être le nouveau défouloir des élèves. On va rire de moi, me persécuter et je vais vite être retrouvée dans le rang des victimes." C'est pas bien ça " Je vois déjà les élèves en train de me forcer à quitter l'académie avec toutes sortes de méthodes sans grenues." ha oui ça y est je me souvient de cette histoire d'infiltration " J'envie les riches... Même si certains vivent dans une tour et ne sortent jamais" comme les boss dans les donjons ", ils ont le pouvoir, les objets et les simplicités de la vie. Ceux qui sont des gens normaux comme moi doivent travailler s'ils veulent faire quelque chose de leur vie. " C'est triste..." Par là, je veux dire que j'ai déjà travaillé avant même d'avoir dix-sept ans, tu t'en rends comptes, l'arbre ?" Il va pas te répondre je crois " Se retrouver à la rue n'est pas marrant, avoir la dalle et ne pas pouvoir manger c'est un enfer..."ha ! Je suis d'accord avec ça" J'ai faillit devenir dingue quand ça m'est arrivée."Ha, c'est problématique ça" Je suis vraiment pas riche."C'est ballo" Ah... "

Mince, je viens de bouger ma jambe et cette c*n*e viens de faire gémir un buisson qui traîne par terre, maintenant je suis repéré, mince, moi qui voulait continuer ces commentaires silencieux.

"_ Qui va là ?!"

Je fit alors mine de pleurer en mettant mon bras devant mes yeux en disant :

"C'est vraiment triste ton histoire... Devoir vivre seul comme ça en étant petit c'est dur hein ?"

Puis j'enlève mon bras en prenant un air normal et j'ajoute :

Ne t'inquiète pas ce n'est qu'un lycéen de troisième années, fais comme si j'étais pas là, continue de te confesser à l'arbre. Moi je m'amuse à faire des commentaires silencieux en direct pour passer le temps"

Bien que je sais qu'elle ne va pas continuer à parler à l'arbre car elle vient de clairement de dire quelque chose qu'un élève d'ici ne doit entendre, elle vient de détruire sa couverture, mais que va t'elle faire ? Quelle va être sa réaction ? L'arbre va t'il lui répondre avec un voie de vieux moines ? Vous le verez dans le prochain épisode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirashikiyama Fumi
~° Souriez =) :: Bimbo et alors? °~
~° Souriez =) :: Bimbo et alors? °~
Hirashikiyama Fumi

Sagittaire Buffle
Messages : 758
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 21
Emploi/loisirs : Cuisiner ! Un jour je serais reconnue !
Sentiments, humeur : Envie de cuisiner ~

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Cuisine. / Travail au Emerald Kingdom
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de lycée.
¤ Autres/RPs ¤:

Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] Empty
MessageSujet: Re: Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo]   Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] EmptyVen 13 Aoû - 11:05

Euhm, oui, je suis vraiment idiote. Me confesser à un arbre est tout bonnement imbécile. Je sais qu'il ne me répondra pas, mais c'est un arbre, donc un être vivant et c'est comme si j'ai un humain en face de moi. Je n'ai jamais pensé qu'une personne puisse venir ici, j'ai entendu dire que comme ce n'est plus comme avant personne ne viendrait. Je parle à l'arbre, disant tout ce qui sera censé m'arriver si une personne entendait. Pas que ça, disant ce qui s'est passé lorsque j'étais plus jeune. Oui, on peut appeler ça une confession, je pense. Un aveu, une sorte de défouloir. J'ai besoin de le dire à quelqu'un, même si c'est pas humain et même si ça ne va pas me répondre. Garder tout pour soi est vraiment difficile, si j'avais parlé de ça avec mon oncle, il m'aurait dit que j'ai les chocottes (ce qui est faux en passant). A oui, j'ai promis à mon frère. Toujours sourire. Mais même avec ça, c'est impossible. Ma couverture est partie en fumée. Un peu comme si je dors, puis qu'on me réveille brusquement en enlevant ma couverture et en me faisant comprendre qu'il fait froid à l'extérieur. C'est un peu ça. L'air c'est les élèves, la couverture c'est mes mensonges et moi celle qui sera une victime.

J'entends un bruissement, comme si quelqu'un a bougé. Je suis foutue, c'est sûr. Je demande qui va là. Une silhouette s'avance, bras devant les yeux comme si cette personne pleure.
« C'est vraiment triste ton histoire... Devoir vivre seul comme ça en étant petit c'est dur hein ? » Je me suis mise à pousser un énorme soupir en mettant ma main devant mon visage en la faisant glisser jusque mon menton. Je ne peux m'empêcher de penser à ça : *Je suis maudite, c'est pas possible. Je ne tiendrais jamais trois ans dans cette académie...*. C'est vrai, quoi. Qui, Ô grand QUI m'a crée ce fichu destin ? Kami-sama, je sais que vous avez une dent contre moi suite à toutes les épreuves que vous m'avez faite endurée, mais là, c'est de l'acharnement. Qu'ai-je fais pour mériter autant de peine et de malheur ? Kami-sama, vous êtes vraiment sympathique, je vous jure... L'élève baisse son bras, prends un ton normal et ajoute : « Ne t'inquiète pas ce n'est qu'un lycéen de troisième années, fais comme si j'étais pas là, continue de te confesser à l'arbre. Moi je m'amuse à faire des commentaires silencieux en direct pour passer le temps ». Comment veut-il que je ne m'inquiète pas ?!... Si j'étais une riche, j'aurais immédiatement penser à son tutoiement et j'aurais dit : De quel droit vous me tutoyer ? Gardons une certaine distance entre nous. Sauf que comme je suis grillée je ne peux pas reculer. Ou si, je dis que je m'entraîne avec le défi de mon cousin. Oui, c'est ça.

« Vous... vous êtes amusant. Ahah. Je m'entraînais juste à faire une histoire triste pour le défi que m'a lancé mon cousin, voyez-vous. Il m'a dit que si j'arrivais à me faire passer pour une prolétaire devant une personne de mon choix, je... euh, il arrêtera de m'embêter. Je me suis dit que m'entraîner avec un arbre n'était pas plus mal vous savez. » L'expression de mon visage n'est vraiment pas en accord avec ce que je dis. Ce qui fait que je ne peux pas le cacher plus longtemps. Un silence de cinq minutes s'installe. Je m'assois, appuyée contre l'arbre. « Au final je n'aurais tenu que deux semaines. Si vous le souhaitez asseyez-vous, je ne vais pas vous mangez. Celle qui s'est faite mangée aujourd'hui, c'est moi. » Je me mets encore à soupirer. C'est la cinquième fois depuis tout à l'heure. « Je n'ai plus rien à perdre, à part peut être mon visage qui se retrouvera défigurer dès lors que vous annoncerez qui est la prolétaire infiltrée. » Je me mis à faire un petit sourire les yeux fermés avec la tête légèrement penchée. « Avez-vous envie de connaître mon histoire, Monsieur le troisième année ? C'est une histoire un peu comme celles des mangas. Ma vie est tordue à tel point que je me demande parfois si tout ça s'est réellement passé. »

Je me mets à regarder l'herbe verte. Puis je regarde le ciel azur avec quelques nuages. C'est un beau tableau. Et je me retourne vers l'interlocuteur. Les larmes sont sur le point de couler, sauf que je les en empêche car j'ai promis à mon frère de ne plus pleurer, d'être forte et de toujours sourire. Mais parfois, c'est impossible... J'aurais aimé te le faire comprendre, p'tit frère. Pour le moment, ça va, je peux encore tenir...


[#5E2619]
Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] 4b6d160
« Qui a faim ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] Empty
MessageSujet: Re: Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo]   Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] EmptyVen 13 Aoû - 11:42

" Vous... vous êtes amusant. Ahah. Je m'entraînais juste à faire une histoire triste pour le défi que m'a lancé mon cousin, voyez-vous. Il m'a dit que si j'arrivais à me faire passer pour une prolétaire devant une personne de mon choix, je... euh, il arrêtera de m'embêter. Je me suis dit que m'entraîner avec un arbre n'était pas plus mal vous savez."

Est ce son dernier souffle, son dernier effort pour cacher son identité ? En plus se défi est bizarre car à moins que son cousin soit présent au même moment qu'elle joue son rôle de prolétaire, elle ne peut prouver qu'elle est réussi. Ecoutons la suite :

"_ Au final je n'aurais tenu que deux semaines. Si vous le souhaitez asseyez-vous, je ne vais pas vous mangez. Celle qui s'est faite mangée aujourd'hui, c'est moi.
_ Je suis bien debout.
_ Je n'ai plus rien à perdre, à part peut être mon visage qui se retrouvera défigurer dès lors que vous annoncerez qui est la prolétaire infiltrée."

Alors que je veux lui répondre que je ne vais rien dire à tout le monde car je n'ai pas que ça a faire, enfin si mais non... Bref que je vais pas le dire, elle ajoute quelque chose :

"_ Avez-vous envie de connaître mon histoire, Monsieur le troisième année ? C'est une histoire un peu comme celles des mangas. Ma vie est tordue à tel point que je me demande parfois si tout ça s'est réellement passé.
_ Bah... Si vous voulez le dire allez-y mad'moiselle, j'ai rien d'autre à faire et je ne raconterais rien au autre car je sais se que c'est que d'avoir une école contre soi."

Cette fille a vraiment l'air d'être à bout, mais je ne pensait pas en faisant un petit tour au fin fond de cette forêt tomber sur l'une des personnes que l'école parle le plus en ce moment sans savoir qui c'est, et qui en plus va me raconter sa vie qui n'a pas l'air des plus joyeuse. En tout cas d'après se que j'ai entendu elle a eu une vie où elle a du se débrouillé seul pour survivre, un peu comme moi mais sans les gangs, les guns et tout le reste. Mais je suppose qu'elle doit avoir quelques chose qui compense ça, ou pas. Je vais voir se qu'elle raconte, si elle en parle jusqu'au bout car après tout je ne suis qu'un inconnu qui passait par là. Sans oublier que comme je ne lui avais pas encore dit que je n'allais rien raconter quand elle m'a demandé si elle pouvait me raconter sa vie, elle devait encore être certains que j'allait tout raconter. A ce moment là elle devait vraiment être désespéré au point de vouloir tout dire comme je suis le seul qui connaisse qui elle est vraiment. A moins qu'elle voulait essayer de m'émouvoir avec son passé pour que j'éprouve de la pitié et ne rien raconter. Mais je ne pense pas que ce soit le cas, mais comme je me suis déjà fait avoir et que j'ai faillit perdre la vie je préfère toujours garder cette possibilité en tête. J'ai aussi pensé qu'elle pouvait essayer de se rapprocher de moi pour mieux me tuer pour que je ne parle pas mais là ça devient vraiment du n'importe quoi donc je peux oublier cette idée. Ecoutons la suite. En passant l'arbre ne va pas répondre avec une voie de vieux moine donc n'attendez pas que ça arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirashikiyama Fumi
~° Souriez =) :: Bimbo et alors? °~
~° Souriez =) :: Bimbo et alors? °~
Hirashikiyama Fumi

Sagittaire Buffle
Messages : 758
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 21
Emploi/loisirs : Cuisiner ! Un jour je serais reconnue !
Sentiments, humeur : Envie de cuisiner ~

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Cuisine. / Travail au Emerald Kingdom
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de lycée.
¤ Autres/RPs ¤:

Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] Empty
MessageSujet: Re: Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo]   Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] EmptySam 4 Sep - 9:14

On peut dire que j'ai essayé mais que je n'ai pas réussi. Le malheur a « pimenté » ma vie et m'a fait vivre des choses plus ou moins horrible. Je suis forte, ça ne va pas me tuer... J'invite l'inconnu à s'assoir mais il dit qu'il est bien debout. Je propose au troisième année d'écouter mon histoire. Il y a certaines choses que je n'ai jamais dit à mon oncle. Je ne lui ai jamais parlé de ce que j'ai fais concernant la famille Kawazami. Il sait juste que j'étais dans une autre famille avant de le rejoindre, mais c'est tout ce qu'il connait. Il m'a dit que si je ne voulais pas en parler c'était mon choix et qu'il ne me blâmerait pas pour ça. Néanmoins, parler de ça à quelqu'un qu'on aime c'est dur. On a pas envie d'être pris en pitié et on a envie de paraître fort. Devant un inconnu, même s'il le crie sur tous les toits, on aura tendance à se dire que ce n'est pas important et qu'il ne nous a pas trahi. Car quand la personne qu'on aime nous trahit, ça fait mal, je peux vous le dire. Après lui avoir demandé son avis, il me dit : « _ Bah... Si vous voulez le dire allez-y mad'moiselle, j'ai rien d'autre à faire et je ne raconterais rien au autre car je sais se que c'est que d'avoir une école contre soi. ». Il sait ce que c'est ? Comment est-ce qu'il pourrait savoir alors que c'est un riche ? Peut être que ce n'en était pas un, à l'origine...

Cette blessure sur mon cœur ne pourra pas se refermer. Maintenant que j'y pense, je n'ai jamais dis à quiconque ce qui m'était arrivé avant d'être chez mon oncle. A part mon frère. Même ma soi dite meilleure amie... je ne lui ai jamais totalement fait confiance, c'est mal, je le sais, mais d'un côté c'est compréhensif, ma "mère" m'a trahie. Ils m'ont tous abandonnés, que ce soit physiquement ou mentalement. Bref, je me comprends. J'ai quand même voulu faire un effort avec mon frère et lui faire comprendre qu'il était le bienvenue, même si je savais que c'était le fils de mes parents... Revenons dans le présent. Je me mis encore une fois à soupirer avant de raconter mon histoire.
« Pour commencer... j'ai été abandonnée par mes parents très jeune. J'ai été placée dans un centre d'adoption en attendant qu'une famille vienne m'adopter. A cinq ans, je rentrais dans la famille Kazawami. A l'époque, je pensais que c'était ma véritable famille car les gens du centre avaient mentis... ils disaient que nos parents allaient venir nous chercher mais qu'ils mettaient plus ou moins beaucoup de temps. » J'aspire ma salive et essaie de ne pas pleurer.

« La mère de la famille Kazawami m'a prit des cours de plusieurs choses et j'ai passé deux années à apprendre chacun des cours. J'ai commencé par la musique, ensuite le bricolage. En même j'appris l'informatique. J'ai appris le nettoyage en même temps que la cuisine. Les deux derniers cours que je pris furent l'économie et le jardinage. Pendant mes apprentissages, j'ai appris à faire la cérémonie de thé... Vers mes treize ans, celle que je considérais comme ma mère me sollicitait pour tout, y comprit les courses. Je me rendais compte que je n'avais jamais eu de liens avec eux, d'ailleurs tous me traitaient comme une servante sauf que j'avais tendance à croire que c'était un jeu. En fait, ma mère me disait que c'était un jeu. Je la croyais, puisque je n'étais qu'une gamine. J'ai réalisé après plusieurs choses qui m'ont parues étranges qu'ils se jouaient de moi. Et j'ai fais en sorte de pouvoir confirmer... » Je commence à pleurer, les larmes coulent d'elle même.

« Mes parents m'avaient dis qu'ils devaient me parler, comme je voulais l'entendre de la bouche de ceux qui me servaient de tuteurs, j'ai pris un enregistreur. Et j'ai bien fais. Ce fut l'une des preuves qui m'a servit à faire couler les Kazawami ! J'ai ensuite tout expliqué à une amie... elle m'a fortement aidé à les faire couler, c'était bien fait pour eux ! » Je souris, larmes aux yeux, car oui, je suis contente qu'ils soient maintenant comme moi. « Après avoir tout dis sur ce qu'il se passait j'ai fini par rencontrer Akira-jii-chan, mon oncle de sang. J'étais vraiment heureuse, on a vécu pas mal de choses ensemble, comme ce jour où Jii-chan a fait faillite... » Je prends une mine plus triste. « On s'est retrouvés à la rue, sans toit ni nourriture. J'ai demandé au huissier de nous laisser un mois et qu'on allait payer. Un mois durant, j'ai essayé de gagner de l'argent mais tout ce qu'on récoltait c'était quelques pièces pour survivre. J'en avais vraiment marre, je voulais que ce ne soit qu'un vilain cauchemar mais à chaque fois que je me réveillais, j'étais à côté d'une poubelle ou d'un carton. A la presque date de l'écoulement, j'ai rencontré Fujiwara Takeshi-sama. Il n'a aucun lien de parenté avec la servante Fujiwara-san... Bref, je l'ai rencontré lorsque j'étais assaillie par la faim et le froid, il m'a trouvé par terre, sur le sol du quartier de Riche d'Inuyama. »

Je reprends un peu de salive, puis je fais un petit sourire content tout en rougissant. « Il m'a aidé et a payé l'huissier de justice. J'ai été engagé en tant que servante pour couvrir nos dettes qu'on avait avec Fujiwara-sama. Maintenant que j'y pense, je l'aime beaucoup... Euh, bref. Plus tard, mon oncle m'a montré le visage de mes parents et m'a aussi avoué qu'ils avaient un fils. Qui plus est, ils étaient morts récemment et mon petit frère devait venir à la maison, étant la seule famille qui lui restait. Je l'ai quand même bien accueillit car je m'imaginais que ça devait lui faire mal d'avoir perdu ses parents. Il pensait que j'étais sa cousine, mais je lui ai parlé de tout ce que j'avais vécu, comme avec vous, Monsieur le Troisième année. Il m'a dit de pleurer, que ça me fera du bien. Il m'a fait promettre de ne plus pleurer et d'être forte mais je n'y arrive pas... vraiment pas. Je vous ai raconté toute l'histoire car ça me faisait mal de garder tout pour moi, j'avais besoin d'en parler à quelqu'un de l'académie mais je ne savais pas à qui... c'est là que vous êtes venus et que vous avez découvert mon identité, vous étiez l'échappatoire, une sorte de relâchement... » Je me mets encore à pleurer, car parler de mon passé me fait mal, même si je suis contente pour certaines choses qui sont arrivées. Je me mets à ravaler mes larmes. « Bi..en. Je vais aller faire mes valises, je m'en irais de l'académie dès ce soir. De toute façon, dès le début je ne voulais pas aller dans cette académie. Sur ce, adieu, monsieur le troisième année. » Je me mets à courir pour fuir le plus loin possible... pour ne pas avoir à paraitre pathétique. Sauf que je le suis déjà...


[#5E2619]
Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] 4b6d160
« Qui a faim ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] Empty
MessageSujet: Re: Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo]   Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] EmptyDim 3 Oct - 13:55

Elle a eu une vie bien triste et difficile, mais alors qu'elle fini sont histoire avec un air triste, elle commence à fuir, mais au moment où elle part je vois un ustensile de cuisine tomber au sol, c'est peut être le moyen de l'arrêter dans sa fuite, je ne sais pas pourquoi mais je n'ai pas envie que sa se termine comme ça, je lui cri alors :

"Attends ! Tu a fait tomber un ustensile de cuisine par terre !"

Puis quand elle se tourne en direction de cet objet j'enchaîne les mots :

"Si tu pars parce que tu pense que je vais le dire au autres ta vie, ton histoire, ton identité, car pour toi c'est le geste logique d'un élève de se lycée tu peux rester. Je te l'ai déjà dit, je ne raconterais rien de se que tu viens de dire. Et si tu veux quelque que chose de concret qui va te prouver que je ne dirais rien je vais te révéler mon passé qui pourrait bien me faire renvoyer de l'établissement !"

Je reprend mon souffle, tout va vraiment vite, je viens de rencontrer quelqu'un, elle me raconte son histoire caché et voilà que je raconte la mienne...

"Je suis né d'une mère noble Japonaise et d'un père Américain militaire, j'ai vécu tranquillement jusqu'à mes douze ans. Lors de cette année ma vie changea beaucoup, à cause du travail de mon père les parents de ma mère on forcé à faire divorcer mes parents et à me laisser au bras de mon père en nous oubliant. Je partit alors en Amérique avec mon père, ou j'ai du apprendre la langue, à cuisiner et faire d'autre tâche généralement seul car mon père allait gagné de l'argent en allant à la guerre je ne sais où. Puis après un ans d'apprentissage je pouvais reprendre l'école, c'est un peu comme si j'avais redoublé car j'ai perdue un ans. Mais à l'école je ne me faisait que des ennemis. Alors pendant deux ans j'apprit à me servir d'une arme et à muscler un maximum mon corps pour savoir me défendre.
Jusqu'au jour où je sauve un chef de gang se faisant poursuivit d'un gars d'un autre gang armé d'une arme de point, mais je le sauve en tirant une balle dans l'épaule du gars, ce qui n'est pas super pour cette école. Bref cela est suivit par mon intégration à ce gang jusqu'à presque mes 17 ans. Pendant cette période j'ai participer à guerre de gang et autres. Cette vie s'arrêta car mon père et ma mère se remirent ensemble, mon père m'arracha de cette vie et je retourna au Japon. Et me voilà ici."


Maintenant que j'avais déballer ma vie, j'attend maintenant se qu'elle va faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirashikiyama Fumi
~° Souriez =) :: Bimbo et alors? °~
~° Souriez =) :: Bimbo et alors? °~
Hirashikiyama Fumi

Sagittaire Buffle
Messages : 758
Date d'inscription : 11/09/2009
Age : 21
Emploi/loisirs : Cuisiner ! Un jour je serais reconnue !
Sentiments, humeur : Envie de cuisiner ~

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Cuisine. / Travail au Emerald Kingdom
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de lycée.
¤ Autres/RPs ¤:

Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] Empty
MessageSujet: Re: Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo]   Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] EmptyMar 12 Oct - 13:59

Je me mets à courir pour fuir le plus loin possible, mais il se trouve que j'ai malencontreusement fait tombé quelque chose... : un ustensile de cuisine. Si si, je me promène toujours avec un caché en dessous de ma jupe ! Non, en fait, j'ai club de cuisine aujourd'hui et il fallait que je rende l'ustensile que j'ai amené par erreur. Le troisième année a crié pour que je me retourne, et ce fut le cas ! Il se met à enchaîner : « Si tu pars parce que tu pense que je vais le dire au autres ta vie, ton histoire, ton identité, car pour toi c'est le geste logique d'un élève de se lycée tu peux rester. Je te l'ai déjà dit, je ne raconterais rien de se que tu viens de dire. Et si tu veux quelque que chose de concret qui va te prouver que je ne dirais rien je vais te révéler mon passé qui pourrait bien me faire renvoyer de l'établissement ! » Il me l'avait dit ? Je n'ai pas entendu ça... Je dois être un peu sourde. Néanmoins, je trouve que les choses vont assez vite, je rencontre un gars, je raconte mon histoire et voilà qu'il fait de même... C'est plutôt étrange. Je me demande quel genre de passé a-t-il ? Après quelques petites minutes à m'expliquer son histoire, je ne peux m'empêcher de trouver ça incroyable. C'est vrai que l'on risque de le virer si l'on apprend ça.

« Ahahah !, sortis-je tout en souriant. Votre histoire en elle-même n'est pas drôle, mais c'est étrange, je trouve. Je veux dire, vous, un ancien « délinquant », puis moi, une bimbo. Oh, je parle encore de manière soutenue. A force je vais finir par m'habituer..., dis-je en soupirant. Je me dirige vers le troisième année. Dites-moi franchement, aimiez-vous votre ancienne vie ? Vous vous êtes sûrement fait des amis, en étant membre d'un gang, non ? Ils vous manquent ? Désolée de poser de telles questions, mais j'aimerais savoir si vous regrettez votre vie avant de venir ici. » Sans faire exprès je me mets à pleurer, encore une fois. « Oh, je re pleure. Désolée d'être si pleurnicharde devant vous... » En fait, au plus profond de moi, je regrette d'être née. J'aurais souhaité que ma vie se déroule normalement, c'est-à-dire, avec une famille, des amis, un amour à sens unique... Ce genre de choses, quoi. Ce qu'on voit dans les mangas. Mais d'un côté, je suis contente d'être née comme cela, avec les difficultés et les obstacles que j'ai eu à traverser. Car sans ça, jamais je ne serais aussi forte. Ça fait du bien de pleurer...! J'essuie mes larmes. J'attends une réponse de la part de mon interlocuteur. Après avoir entendu sa réponse, je me permet de rajouter :

« Euh, puis-je vous tutoyer ? Mais il me faudrait votre nom, ce que je n'ai pas... Mais laissez-moi me présenter, d'abord ! Je suis Hirashikiyama Fumi, mais appelez-moi Fumi. »


[#5E2619]
Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] 4b6d160
« Qui a faim ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] Empty
MessageSujet: Re: Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo]   Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] EmptyMar 2 Nov - 12:03

Je suis vraiment trop gentil moi des fois... Me voilà bien dans la m..de si elle raconte qui j'était en Amérique.

« Ahahah ! Votre histoire en elle-même n'est pas drôle, mais c'est étrange, je trouve. Je veux dire, vous, un ancien « délinquant », puis moi, une bimbo. Oh, je parle encore de manière soutenue. A force je vais finir par m'habituer... Dites-moi franchement, aimiez-vous votre ancienne vie ? Vous vous êtes sûrement fait des amis, en étant membre d'un gang, non ? Ils vous manquent ? Désolée de poser de telles questions, mais j'aimerais savoir si vous regrettez votre vie avant de venir ici. Oh, je re pleure. Désolée d'être si pleurnicharde devant vous... »

Aimer mon ancienne vie ? Mmmmh... Voilà une question bien difficile, comment vais-je bien pouvoir lui expliquer ? Ha, je sais, je vais d'abord lui expliquer comment j'en suis arriver là et ensuite répondre a sa question, bien faisons ça.

"Pour ma vie dans les gangs, j'ai été amené à cette vie un peu a mon insu. Après, j'ai eu des bons moment, des mauvais, et des très mauvais. Mais ça n'était même pas 2 ans de ma vie, les 3 ans précédente était des plus difficile, et même si je n'ai pas spécialement aimé cette vie, j'ai appris a faire de nombreuse chose et surtout à devenir plus fort et à me défendre. Après les membres du gangs, ont été presque une sorte de famille, mais d'un côté je ne regrette pas d'avoir quitter cette vie, car j'aurai très bien put y passer. Bref c'est assez compliqué."

Puis après quelque seconde après que je lui ai répondu elle dit :

« Euh, puis-je vous tutoyer ? Mais il me faudrait votre nom, ce que je n'ai pas... Mais laissez-moi me présenter, d'abord ! Je suis Hirashikiyama Fumi, mais appelez-moi Fumi. »

Sur le coup je ne voit rien de spécial, mais après m'être souvenu des appellations que j'avais oublier depuis quelques années, je remarque que je viens de me faire une amie ou quelque chose du genre. Espérons que ça le reste et qu'elle ne dise rien car j'ai pas envie d'être renvoyer, les autres élèves je m'en fou mais être renvoyer est dérangeant.

"Ca ne me dérange pas, après tout comme j'ai vécu en Amérique, et dans un gang le tutoiement est devenu une habitude, pareil pour le prénom. Moi je me nomme Stevens Shindo et tu peux m'appeler Shindo. Je doit t'avouer que c'est la première fois que je parle autant de cette façon, d'habitude quand je parle au gens je ne leur dit pas la vérité, soit pour m'amuser, soit pour qu'il ne m'embête plus. Disons que tu est ma première "amie", si je peux t'appeler ainsi."

Ensuite je me met à réfléchir sur ce dernier élément, il est vrai que l'on se connaît, mais le problème est que si on me voit avec elle se ne sera pas bon pour sa réputation, et sa couverture sera en danger. Mince !

"Bien, je pense que quand on partira de cette endroit, on devra se séparer, car je n'ai pas envie que ta couverture tombe à cause de moi alors que je viens de dire que je n'allais pas révéler ton identité. Après tout voir une riche avec un "délinquant" comme moi pouvait laisser des doutes. En tout cas, je te préviens tout de suite, s'il y a le moindre problème je viendrais te défendre. C'est comme ça que je fonctionne depuis que j'ai fait un séjour dans un gang. Et si on découvre qui tu es, bien que je ne te le souhaite pas, je serais là pour t'aider."

He bah, si on m'avais dit que je ferais ça, je ne l'aurais pas cru. Je l'ai rencontré il y a quelques minutes, et c'est comme si on se connaissait depuis pas mal de temps...

[hors rp : désolé de mon retard, mais le truc c'est que j'ai remarqué ta réponse qu'aujourd'hui(le jour où je t'ai répondu), sinon j'aurai répondu depuis longtemps...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] Empty
MessageSujet: Re: Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo]   Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Penser tout haut en haut de tout. [Stevens Shindo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Démons, tout ce que vous devez savoir
» Tout savoir sur les Sectes
» (Terminée) Eleanor Tully | Tout le monde sait et tout le monde se tait
» LE PASSE , LE PRESENT ET LE FUTURE JAF 1 MEMBRE IMPORTANT DELA SALLE D EN HAUT !
» ❝ J'ai fais des choses que je regrette suffisamment, suffisamment pour y penser tout le temps.❞

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ♠ G.S | Extérieur ♠ :: Alentours :: L'Arbre Géant-
Sauter vers: