"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Forumh11

Bienvenue dans cette prestigieuse académie asiatique, mais aussi occidentale, réputée pour ses nombreuses options, ainsi que son confort.
Et oui, il est inutile de prendre le tramway ou de venir en voiture lorsque les dortoirs se trouvent juste à côté de l'établissement scolaire!
Cette académie accueille les collégiens, les lycéens, mais aussi les étudiants universitaires.
C'est une belle académie vu de cette façon, mais encore faut-il avoir les moyens de payer car tout ceci n'est pas donné! Elle est réservée à la haute société, et donc très chère, si vous êtes un prolétaire arriverez-vous à l'intégrer?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hana Wildon
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Hana Wildon

Balance Cochon
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010
Age : 23
Localisation : Derrière toi :D
Emploi/loisirs : Actrice.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Théâtre & Tennis
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de Collège.
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyVen 30 Juil - 16:16

_En vous souhaitant une bonne année scolaire, et bonne chance pour le rattrapage, Wildon-san.
C'était ce que m'avait dit le type de l'accueil en me remettant mon uniforme et la paperasse réglementaire.
Brr, Wildon-san. Je n'étais vraiment pas habituée à ce genre d'appellation et à chaque fois que je l'entendais, je ne pouvais m'empêcher de penser *Qu'est-ce que c'est moche!* Enfin, il fallait que je m'habitue. J'allais passer ma dernière année de Collège à l'Emerald Academy, et c'était la première fois que je fréquentais réellement un établissement scolaire. J'étais à la fois angoissée et heureuse à cette idée. J'avais pu constater que je n'étais pas la seule célébrité de l'académie, en tout cas. Gens plus ou moins connus, riches et moins riches et de toutes nationalités se mêlaient. Dommage, j'aurais voulu que mon arrivée soit plus mouvementée. J'examinai un moment mon uniforme. Le vert n'était pas ma couleur préférée mais je devais m'attendre à ce qu'il soit de cette couleur, vu le nom de l'académie. Je le rangeai dans une de mes deux valises pour qu'il m'encombre moins, ne gardant avec moi qu'une feuille où était inscrit mon numéro de chambre, et la clé de celle-ci. N°001, dortoir des collégiens. Je me demandais comment ça serait. Mais en attendant, il fallait que je le trouve, ce dortoir. Ah, mince alors, j'aurais peut-être du écouter mieux quand il me l'avait indiqué tout à l'heure. C'était immense ici, et même si beaucoup de choses étaient indiquées, il y avait de gros risques de se perdre quand on venait d'arriver. C'était pourquoi, afin de ne pas prendre de risques, j'étais restée devant la porte du Hall, avec mes valises, au lieu de me diriger vers ces horizons inconnues. Plutôt mourir que d'aller redemander au gérant où se trouvaient ces dortoirs, je ne voulais pas donner une mauvaise opinion de moi dès le début. Quoi de plus détestable qu'une gamine riche et célèbre qui se croit tout permis? Rien à mon goût. Pour passer le temps, je sortis mon portable. Un mail (ouais, avec mon portable, j'peux aller sur internet) que je venais de recevoir indiquait que le rôle que j'avais refusé parce que je devais venir ici avait finalement été donné à... Jewel Brownon. Pas grave, si c'était à moi qu'on l'avait demandé en premier, cela voulait dire que c'était moi la meilleure. Donc son petit rôle, elle pouvait gentiment frimer avec, ça ne m'atteignait pas.

Je détestais Jewel Brownon, parce qu'on nous comparait trop souvent. Non, je n'avais pas peur qu'elle me vole la vedette, c'était carrément impossible. Simplement, elle se pensait mon égale à cause de ça et ça m'énervait. Elle disait que sans mes parents je n'étais rien et qu'elle, au moins, avait su se démarquer grâce à des concours et compagnie et après des "années de labeur, enfin", elle avait trouvé la place qu'elle "méritait". Et gna gna gna. Bon, il fallait que j'arrête d'y penser. J'étais loin de tout ça et je devais me re-po-ser.

Des gens passèrent non loin de moi. J'avais l'impression qu'ils m'avaient reconnue et parlaient entre eux en me jetant des regards en coin. C'était différent des gens qui me voyaient dans la rue à Los Angeles x). Ils ne pouvaient s'empêcher de se jeter sur moi en criant "Un autographe, miss Wildon, s'il vous plaît!".
Je repensai au voyage qu'on avait fait avec Maman. On était parties en avion trois jours auparavant, puis on était restées deux jours chez mes grands parents maternels. Ils m'avaient brièvement expliqué les différences de comportement à adopter ici par rapport à mon pays d'origine.

J'étais prête pour cette année, en tout cas. Sur le moment, je voulais juste avoir ma chambre pour installer mes affaires. Ben oui, je me trimballais quand même deux valises et un sac et c'était légèrement encombrant.


Dernière édition par Wildon Hana le Sam 7 Aoû - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyVen 30 Juil - 17:35

Il était 15h30, la sonnerie venait de sonner, les cours étaient terminé. C'était pas évident pour moi de reprendre les cours comme ça du jours au lendemain, surtout pour le japonais par exemple alors que pendant des années je n'avais pas parler la langue. Sans oublier le fait que je n'ai plus à aller voir mon gang après avoir passer une journée à attendre le sonnerie de fin. Car à se temps là je me disait qu'il serait plus judicieux d'aller en cour et d'avoir des résultats moyen, car si je ne faisais pas ça j'allais causer des problèmes à mon père et je voulait pas ça, enfin, je me détourne du sujet... Je sort donc de la salle tranquillement, je fait comme d'habitude pas trop attention aux autres, et je commence à avancer un peu plus vite pour aller tirer quelques chargeurs.
Alors que je me promenait tranquillement dans les couloirs, je remarque que certains élèves sont un peu plus excité que d'habitude. J'entendait des mots qui sortait des discutions, ces mots qui seul ne voulait rien dire mais qu'ensemble on pouvait distinguer une idée.
"Célèbre", "actrice", "venir ici", "collège" et "le hall d'entré" sont les mots que j'entend le plus, et d'après ces mots il semblerait qu'une célèbre actrice vient ici, et qu'elle est dans le hall d'entré, mouais, je pense que pas que se soit super intéressant mais pourquoi pas, je n'est jamais vu d'actrice en vrai, enfin en le sachant, parce qu'ici il est tout à fait possible de croiser une actrice dans les couloirs sans le savoir, enfin. Je change alors de direction pour voir qui c'est, j'ai récemment vu quelques films qui sont assez bien, je me demande dans quel genre de film elle joue, personnellement je préfère les films de guerre, cela va de soi. Et je pense pas qu'une fille au collège apparaisse dans se genre de film, je la voie plutôt dans les films pour enfant ou se genre de chose, là comme ça sans savoir qui c'est je dirait ça, ou alors des truc fantastique à la Harry Potter. Heu... En fait plus j'y pense et moins ça m'intéresse de la voir, après tout voir se genre de personne qui tourne dans se genre de film n'était pas ma tasse de thé comme on dit, je préférerais voir encore des gars à la Rambo que ça. Enfin, je doute que je rencontre des personne aillant tourné dans des films de guerre en jouant des rôles principaux évidement, parce que le pauv' gars qui à tourné quelques secondes pour se retrouver mort au moment de son apparition car une balle à élu domicile dans son corps ne m'intéresse pas trop. Bref, j'en ai marre de parler de se genre de truc, dépêchons de trouver cette jeune actrice avant de retourné dans des pensées inutiles.

J'arrive alors enfin sur les lieux de la scène, elle était là, avec 2 deux valises et un sac qui devait l'empêcher de se déplacer avec souplesse et agilité. C'est un lycée de riche et il y a personne pour donner un coup de main à cette demoiselle. Nan mais vraiment les riches sont vraiment bizarre des fois, enfin j'dit ça, j'dit rien. Je sais pas pourquoi mais même si personne ne m'entent j'ai l'impression que ça va me retomber dessus... Par contre, ce que je comprend pas, c'est qu'elle ne bouge pas de là, j'ai eu le temps de penser à plein de truc inutile et de venir jusqu'ici sans qu'elle ne change de pièce. Vu qu'elle a ses valises je suppose qu'elle va aller dans sa chambre pour les poser. A moins que... Peut être qu'elle est perdu. Mmmmh, intéressant, je suis pas du style à donner honte au autre mais ça avais l'air amusant. Je m'avance alors un peu vers cette fille et je lui dit, enfin pas trop haut pour que les autres ne l'entende pas trop :


"Alors petite demoiselle tu es perdus ? Franchement, on est dans un école de riche mais il y a personne pour te donner un coup de main."

Je voulais en dire plus, mais j'avais rien d'autre a dire, je m'attendais à une réponse direct sur ma première question, après tout c'est une actrice célèbre, donc qui dit actrice célèbre dit réputation, donc si quelqu'un apprend qu'elle est perdu et qui viens lui dire, je me demande bien quelle genre d'effet ça va lui faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Wildon
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Hana Wildon

Balance Cochon
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010
Age : 23
Localisation : Derrière toi :D
Emploi/loisirs : Actrice.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Théâtre & Tennis
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de Collège.
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyVen 30 Juil - 18:41

J'attendais un eu que quelqu'un s'approche de moi mais personne ne venait. Je soupirai. Aucune politesse. Ils croyaient que je m'amusais à attendre là, moi, oh?! Mes nerfs commençaient chauffer sérieusement. Je baissai la tête pour camoufler ma colère. Et c'est à ce moment-là que j'ai entendu une voix masculine.
_Alors petite demoiselle tu es perdue ? Franchement, on est dans un école de riche mais il y a personne pour te donner un coup de main.

Je rougis. Non, je n'étais pas complètement perdue mais je ne savais juste pas où aller, et ça faisait une sacrée différence. J'arrivai à bredouiller quelques mots à l'égard de cette personne qui venait de me parler.
_Non, je me demandais juste où il fallait aller pour rejoindre ma chambre. Je viens d'arriver.

Je levai les yeux. Un grand garçon, sans doute un lycéen se tenait devant moi. Son regard était difficile à décrire et difficile à décrypter. Il avait les cheveux très courts et paraissait très imposant face à la gamine de 14 ans que j'étais. Enfin, bon, j'étais pas du genre à me laisser facilement impressionner. Après tout, ce type tombait bien. Peut être qu'il savait où était la pension. Je lui adressai donc une nouvelle fois la parole.
_Vous avez une idée du chemin à prendre pour se rendre aux dortoirs?

Avant qu'il puisse répondre, j'ajoutai:
_Bien sûr, suis-je bête! Et j'imagine que vous vous ferez un plaisir de m'y accompagner.

Je me fichais complètement de son avis, en fait. C'était lui qui m'avait adressé la parole, et à partir de ce moment, cela signifiait qu'il se mettait entièrement à ma disposition. Je lui fis mon sourire n°10, celui qui faisait dire "oui" à mes demandes à 90% du temps. Les 10% qui restaient c'était parce qu'on jouait et que le scenario stipulait qu'ils devaient refuser. Hum. Puis, bon, vu qui j'étais, il n'allait sûrement pas refuser. J'étais peut-être une fillette, mais mon métier d'actrice m'assurait une grannnde célébrité. Je me répète, mais personne ne me disait jamais non.
_Tenez, prenez mes valises, nous y allons immédiatement.

Je ne le laissai pas réagir et lui mis les poignées dans les mains, puis croisai les bras en le regardant d'un air qui voulait dire: "Bon, tu bouges, j'ai pas que ça à faire". En effet, là, j'avais hâte de voir les lieux et de m'allonger, parce que cinq heures de voiture, aussi luxueuse soit elle, ça vous tue le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyVen 30 Juil - 19:23

La réaction de cette petite n'était pas l'une des meilleurs que j'aurait voulut voir, mais je n'ai pas perdu mon temps.

"Non, je me demandais juste où il fallait aller pour rejoindre ma chambre. Je viens d'arriver."

Mouais, elle doit sans doute se dire que j'ai tord car il y a une différence entre être perdue et pas savoir son chemin, pour pas être trop embarrassé, pour moi elle chipote juste sur les mots, enfin, j'ai pas envie de repartir la dessus, même si ça peut paraître assez intéressant. Par contre je viens de m'apercevoir qu'en faisant ça il était évident que j'allais devoir l'aider, Mince... Bon tant pis... Ha ! En fait, comme elle ne rien sur cette école je ne vais peut être pas m'ennuyer. Elle se met alors à parler :

"Vous avez une idée du chemin à prendre pour se rendre aux dortoirs ?"

Puis enchaîna avec :

"Bien sûr, suis-je bête! Et j'imagine que vous vous ferez un plaisir de m'y accompagner."

Cette petite était vraiment intéressante, je fit un petit rire qui montrait qu'avec cette petite je ne vais pas s'ennuyer, d'ailleurs je ne sait toujours pas dans quel genre de film elle a tourné, même si cette pensé est un peu hors sujet, va falloir que je lui demande... En tout cas avec ces paroles elle a l'air d'être sur d'elle, elle ajouta alors :

"Tenez, prenez mes valises, nous y allons immédiatement."

Je n'eus pas le temps de donner une réponse qu'elle m'avais déjà donné ses affaires dans mes mains, de toute façon j'ai pas d'idée intéressante a dire, je vais laisser passer cette fois si. Elle croisa alors les bras d'un air qu'il fallait que je me dépêche d'obéir à ses ordres sans broncher, mais je n'ai pas trop envie que ça se passe comme elle le veut. je m'approche alors un peu vers elle et je lui dit :

"Tu sais que tu parle à l'une des personnes considéré comme un racaille dans cette école ? Tu es sûr de me laisser tes valises et me donner le choix de t'emmener ou bon me semble ...?"

Je la regarde alors dans les yeux, d'un air sérieux, mais là je peux pas rester comme ça bien longtemps, je commence alors à sortir un grand rire tout en me reculant et je lui ajoute en souriant :

"Hahahaha ! Je plaisante, je ne suis pas se genre de personne, par contre faire se genre de blague est mon genre. Bien, comme je suis gentil et de bonne humeur après m'être un peu amuser je vais te donner un coup de main..." Je reprit alors un air sérieux et je dit tout bas : "...mais... N'oublie pas que c'est moi qui est en possession de tes valises et qui connais le chemin..."

Je rigole encore une fois en me retournant pour dire que je vais y aller, mais juste avant de partir je me rappelle d'un truc, je me retourne alors vers elle et je lui dit :

"Au fait, t'a joué dans quelle genre de film déjà ?"

Il fallait lui poser cette question avant de partir pour qu'elle perde un peu patiente, j'aimerai voir quelle genre de réaction elle va avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Wildon
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Hana Wildon

Balance Cochon
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010
Age : 23
Localisation : Derrière toi :D
Emploi/loisirs : Actrice.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Théâtre & Tennis
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de Collège.
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptySam 31 Juil - 14:37

Quelques secondes après ma dernière phrase, j'entendis le grand sortir:
_Tu sais que tu parles à l'une des personnes considéré comme un racaille dans cette école ? Tu es sûre de me laisser tes valises et me donner le choix de t'emmener ou bon me semble ...?

Il sous entendait sûrement par là qu'il était très bien capable de m'emmener bien loin de là où je voulais aller. Mais, heu. En plus, il me regardait avec un regard sérieux qui signifiait qu'il ne plaisantait pas, 'fin bon de toute façon...
_Hahahaha ! Je plaisante, je ne suis pas se genre de personne, par contre faire se genre de blague est mon genre. Bien, comme je suis gentil et de bonne humeur après m'être un peu amusé je vais te donner un coup de main...

J'avais même pas fini de penser que déjà il recommençait à parler. En plus il était même pas drôle. Il a dans la suite ajouté, plus bas:
_...mais... N'oublie pas que c'est moi qui est en possession de tes valises et qui connais le chemin...
Je ne pouvais m'empêcher de penser que ce type était louche (mais j'avais pas peur de lui, genre), mais il n'y avait que lui qui était venu m'adresser la parole alors je devais m'en contenter. Je lui répliquai aussitôt d'un petit air sarcastique:
_Mouais, vous avez mes valises, et je ne vois pas en quoi c'est un problème. Elles sont fermées avec un cadenas à combinaison de 5 chiffres, que je suis la seule à connaître. Quand bien même vous vous amuseriez à les cacher, y a une puce incrustée qui me permet de les retrouver avec mon portable. Alors bon, vous ne feriez que perdre du temps et m'en faire perdre par la même occasion.
Je n'ajoutai pas que mon portable se verrouillait automatiquement après 2 minutes de non utilisation et qu'il fallait un code à 4 chiffres pour le remettre en état de marche. Nous marchâmes quelques instants, puis il m'adressa de nouveau la parole:
_Au fait, t'a joué dans quelle genre de film déjà ?

Et bah lui, ça devait pas être un de mes admirateurs pour poser ce genre de questions. J'ai haussé les sourcils avant de répondre:
_Surtout des comédies. J'ai joué deux-trois rôles dans des films fantastiques et des tragicomédies. Ah oui, et un des derniers que j'ai tourné était un film d'épouvante. Mais c'est le seul.
Je me frottai les yeux, un peu fatiguée. Puis je repensai au tournage de ce film. On l'avait fait dans un vieux château en Écosse, parce que l'histoire se déroulait dans un orphelinat dont tous les habitants étaient devenus fous à cause d'une maladie. L'air de rien, c'était celui qui avait nécessité le plus d'effets spéciaux de tous ceux dans lesquels j'avais joué...
Puis je me rappelai que je portais une tunique blanche en coton et un pantalon en lin qui devait être bien froissé avec le voyage et qu'il fallait que j'aille me changer. Je demandai alors:
_Hey, elle est loin d'ici la pension?

[Hors RP: désolée, c'est encore trop court mais j'avais écrit un truc long, puis bug de l'ordi et tout s'est effacé é_é]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptySam 31 Juil - 21:17

Même si ces réactions n'était pas des plus intéressante, j'ai au moins passer du temps pour pas trop m'ennuyer, après mon jeu du gars qui fait style qui aime faire des mauvaises plaisanterie, elle répondu :

"Mouais, vous avez mes valises, et je ne vois pas en quoi c'est un problème. Elles sont fermées avec un cadenas à combinaison de 5 chiffres, que je suis la seule à connaître. Quand bien même vous vous amuseriez à les cacher, y a une puce incrustée qui me permet de les retrouver avec mon portable. Alors bon, vous ne feriez que perdre du temps et m'en faire perdre par la même occasion."

Elle a beau parlé de la technologie de ses valises, elle n'a pas fait de commentaire sur le "et le chemin que j'ai dit avant, boarf, je doit avouer que maintenant je m'en fous un peu. En tout cas elle à l'air d'être sûr d'elle cette petite, elle n'a peur de rien. Je vois bien le genre de personne qui reste de marbre aux menaces mais qui ont peur quand les menaces deviennent réalité, enfin en tout cas pour les mangas, film ou autre format ça marchent souvent comme ça, parce que comme c'est la première fois que je voix une célébrité, voir se genre de scène m'aurait été impossible. Tiens en parlant de film :

"_ Surtout des comédies. J'ai joué deux-trois rôles dans des films fantastiques et des tragicomédies. Ah oui, et un des derniers que j'ai tourné était un film d'épouvante. Mais c'est le seul.
_ Ha, c'est pour ça que je ne te connais pas" Pensais-je à voie haute.

Vu qu'elle n'a jamais joué dans des films de science-fiction ou des films de guerre, je ne peut la connaître, je l'ai sans doute vu dans une publicité, au information ou un truc comme ça, donc côté film elle n'avait rien d'intéressant, de toute façon c'était sûr qu'elle n'allait pas jouer dans les styles de film que je regarde, je le savait déjà rien qu'en connaissant 4 trucs sur elle. Je vit alors qu'elle se frotte les yeux, puis quelques minutes après elle se mit à parler :


"Hey, elle est loin d'ici la pension ?"

Je repensais alors à se que j'avais prévue, et je me disait que c'était peut être pas une bonne idée, après tout j'était devant une enfant qui venait de faire je ne sais combien d'heure de trajet, j'aimai bien faire des tours au gens et les embêter un peu pour passer le temps mais je ne suis pas un sadique, même si en faisant ça j'allais ressemblait à une sorte d'esclave ou de majordome, je me dit que faire un grand détour n'était pas génial, surtout si d'un coup elle s'effondre de fatigue, voilà une situation qui risque d'être embêtante, je me dit alors qu'il était peut être temps de lui répondre :

"J'avais l'intention de te faire faire un grand détour pour aller au dortoir mais j'ai abandonnée l'idée, je me suis dit que ton petit corps fatigué n'allait peut être pas tenir jusqu'au bout, donc comme je suis pas un sadique je vais raccourcir je chemin."

Puis alors que je continue à marcher, mais il me semble que j'ai oublié quelque chose...

"Et pour répondre à ta question nous ne sommes pas trop loin, il faut marcher encore un peu mais rien d'exceptionnel"

Je me disait qu'il ne fallait pas trop donner de détails précis car après tout même si j'avais abandonnée l'idée de faire un grand détour, j'allais quand même passer par un chemin un tout petit peu plus long, peut être pour l'aider à repérer les lieux peut être suis-je gentil aujourd'hui. Un sourire s'afficha sur mon visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Wildon
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Hana Wildon

Balance Cochon
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010
Age : 23
Localisation : Derrière toi :D
Emploi/loisirs : Actrice.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Théâtre & Tennis
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de Collège.
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyDim 1 Aoû - 16:36

J'appris que le mec ne me connaissait pas. Je ne songeai cependant pas à lui répéter mon prénom. Puis, surtout, je ne me rappelais pas trop s'il fallait que je dise "Wildon Hana" ou "Hana Wildon", et je trouvais de surcroît la première version très moche.

Il se passa un moment après ma question, sans doute mon porteur réfléchissait-il (signe que ,l'air de rien, il avait un cerveau). Puis il répondit:

_J'avais l'intention de te faire faire un grand détour pour aller au dortoir mais j'ai abandonnée l'idée, je me suis dit que ton petit corps fatigué n'allait peut être pas tenir jusqu'au bout, donc comme je suis pas un sadique je vais raccourcir je chemin. Et pour répondre à ta question nous ne sommes pas trop loin, il faut marcher encore un peu mais rien d'exceptionnel.

Han, il était pas gentil. Est-ce que je pouvais vraiment avoir confiance en ce type? Bien sûr que non, mais fallait bien. Un peu. Et puis, ça me rassurait de savoir qu'on était pas trop loin, peut-être que je verrais un écriteau "pension" et que je pourrais lui fausser compagnie... Il n'y avait plus qu'à espérer. En attendant, j'affichai un visage renfrogné. Je répondis quand même:
_Ah, ça tombe bien, j'suis fatiguée.

Je regardai les gens qui passaient, et j'en reconnus certains que j'avais déjà vu à la télévision ou dans la presse. Je comprenais petit à petit pourquoi ma mère avait voulu que j'aille ici. Cela dit, je sentais bien que mon arrivée faisait son petit effet et je faisais des petits signes de la main aux gens qui me regardaient. Puis ils me répondaient par un sourire (en plus ça avait l'air de les faire rire de voir ce garçon bien plus vieux que moi porter mes valises. Mwahahahaha. Aussi "racaille" qu'il fût, c'était mon serviteur). C'était beau, la célébrité. J'allais bien m'amuser, ici.

Le mot "prévention" me traversa l'esprit. Je ne savais as pourquoi, peut-être une onde télépathique de mes parents. Prévention. En prévention, je devais connaître un maximum de choses sur cette personne qui m'accompagnait. Si jamais il m'arrivait quoi que ce soit à cause de mon esclave, je devais être en mesure de le désigner. Même si bon, j'étais pas paranoïaque et je ne craignais pas grand chose, il ne le savait pas mais il était en mon pouvoir. Je ris intérieurement. Puis je l'interrogeai:
_En fait, vous ne m'avez pas dit comment vous vous appelez.

J'aimais cette question parce que grâce à elle je connaîtrais en plus l'ordre dans lequel on met les prénoms. *Ouais, ma p'tite Hana, t'es un génie.* me suis-je dit. Je remarquai en voyant les élèves passer que finalement, porté, l'uniforme n'était pas si moche (sur les élèves qui ne l'étaient pas non plus, bien sûr). De toute façon, tout m'allait.

Je me demandai si j'allais assister au dernier jour de cours qu'il restait. Puis en définitive, non. Je risquais de ne pas m'en sortir, parce que je n'avais pas encore tout rattrapé. Je préférai penser aux vacances, à la mer, et puis à la ville que j'allais me faire une joie de visiter. Si je n'avais pris que deux valises de vêtements, c'était parce que je comptais m'en racheter ici, que croyiez vous u_u.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyDim 1 Aoû - 19:53

On marche "en direction" des dortoirs des collégiens, je met des guillemets car comme on dit tout les chemins mènent à Rome, avant d'arriver à destination je pense passer d'abord à côté des bâtiments des cours et le réfectoire, là ou on dîne le soir.
Après ma réponse à sa question elle fit un commentaire :

"Ah, ça tombe bien, j'suis fatiguée."

Maintenant que je lui ai avoué les plans que j'avais mit en place mais que j'ai à peu près abandonnées, elle doit douter de plus en plus de moi, c'était pas un de mes buts mais je ne voulais pas non plus éviter ça, je m'en foutais un peu quoi, voir pas qu'un peu. Mais c'est certain que si elle trouve son chemin, elle ne va pas se retenir pour reprendre ces affaires et speeder vers sa destination avec les dernières force qui allait lui rester. Je la vois bien reprendre ces affaires comme elle me les a données... Enfin, en tout cas cette fillette était populaire, c'était pas une célébrité pour rien, je vois les autres qui la regarde et elle leur répond par sourire et signe de main, on se dirait vraiment qu'on est dans un manga, c'est une situation nouvelle et plutôt amusante. Je veux faire des signes de mains et un sourire aux autres pour les choquer mais je pense que déjà le fait que je me trimballe les valises comme un esclave, donc faire la même tête que d'habitude était suffisant. Ce que j'aimerai avoir une arme sur moi comme avant, mais c'est pas possible ici. J'avais pensé à lui dire un truc du genre avec un voie grave sérieux : "Et n'oublie pas de me faire se cheque, je ne t'aide pas a retrouver ton chemin gratuitement", mais au dernier moment j'avait eu une sorte de flemme, dommage, ça aurait pu être marrant de voir les réactions des gens donc cette collégienne. C'est alors qu'elle s'adressa à moi :

"_En fait, vous ne m'avez pas dit comment vous vous appelez.
_ Non j'avais pas envie"

Je fit cette réponse presque instantanément, par réflexe, puis je réfléchis à un truc intéressant, comme je ne peut pas m'amuser à la faire faire le tour de l'école je pense que je vais m'amuser d'une autre façon. J'attendit un peu qu'elle se remette de cette réponse instantané qui peut parfois bloquer l'élan d'une personne, puis j'ajoute :

"Je m'appelle Antonio, je suis un bourgeois italien, je viens au Japon avec mes parents pour ouvrir un marché avec ce pays."

Je viens d'inventer tout ça, mais je préférais pas entrer dans les détails, j'aurai voulut ajouter que je viens de la mafia sicilienne ou un truc comme ça mais au dernier moment j'ai préféré ne pas l'ajouter, bah, au pire je vais peut être pouvoir l'ajouter plus tard. Par contre je sais pas pourquoi j'ai choisis l'Italie comme pays, peut être parce que c'est ce prénom qui m'est venu en premier et donc le nom du pays à suivit avec, et aussi je pensais que ne pas rajouter le nom de famille aller être plus intéressant, je ne sais pas non plus pourquoi, après tout j'ai fait ça assez rapidement sans trop réfléchir. Comme vous le constatez, j'aime bien faire se genre de mensonge pour créer des histoires, des fois je le dit que c'est faux et des fois je le dit pas, là on verra bien mon humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Wildon
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Hana Wildon

Balance Cochon
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010
Age : 23
Localisation : Derrière toi :D
Emploi/loisirs : Actrice.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Théâtre & Tennis
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de Collège.
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyLun 2 Aoû - 18:13

Je pensais que l'Esclave mettrait du temps à répondre, parce qu'il m'avait l'air un peu mou du cerveau. Mais, à ma grande surprise, juste après ma question, je l'entendis dire:
_Non, j'avais pas envie.

Okay. Soit l'esclave essayait de faire son malin, soit il avait pas compris que je lui demandais indirectement de se présenter. Je préférai pencher pour la deuxième hypothèse. Je laissai échapper un rire ironique et me retins de l'enfoncer plus qu'il ne venait lui même de le faire à mes yeux. Après un moment (j'avais remarqué qu'il mettait toujours un bout de temps à répondre d'où mes conclusions hâtives sur sa capacité intellectuelle), il se décida à poursuivre:
_Je m'appelle Antonio, je suis un bourgeois italien, je viens au Japon avec mes parents pour ouvrir un marché avec ce pays.

Je l'analysai du regard de la tête aux pieds. Et ça passait pas. J'avais une très bonne oreille et il n'avait aucun accent quand il parlait japonais. De plus, rien qu'à sa tête, on devinait au moins un métissage asiatique. Aucun doute là dessus: il cachait son identité. Mais je savais que je pouvais le faire parler. Je décidai de faire semblant de croire à son mensonge et de vachement m'intéresser à sa vie. ça serait marrant de voir la façon dont il réagirait...
Un instant, je regardait furtivement le chemin histoire de voir si par hasard il n'y aurait pas d'indication sur le chemin... Mais rien. Je me mordis les lèvres, et me dis j'aurais peut-être du écouter le gérant quand il baragouinait un genre de plan de l'académie, et comme d'habitude, je regrettais mes actes. Comme d'habitude, oui, parce que c'était pas la première fois que je me mettais dans le pétrin à cause de ce genre de choses.

Il faisait beau ce-jour là. D'un autre côté, c'était l'été. J'y pensai justement lorsque nous passâmes à côté d'un bâtiment blanc qui m'éblouit immédiatement, et me fit plisser les yeux. C'était le soleil qui se reflétait sur le mur. Vraiment très joli. Le soleil, c'était vraiment l'astre qui m'était le plus familier. Les planètes tournaient autour comme les gens autour de moi, il illuminait son entourage. Il brillait.

Enfin, je me re-concentrai et portai mon attention sur le type qui portait mes valises. Le soi-disant Italien. Pour répondre à son intervention, bien qu'il n'attendît pas forcément de réponse de ma part, je déclarai:
_Mouais, j'aime pas l'Italie. T'étais bien là-bas? T'y a vécu longtemps?
Ne lui laissant pas le temps de répondre, j'enchaînai:
_Et c'est dans quel domaine qu'ils font des affaires, tes parents? Désolée de poser ces questions, hein, j'avais juste envie de savoir. Si tu veux pas répondre... Bah tu feras un effort. Et t'as quel âge, en fait?

Je me rendis compte que maintenant je le tutoyais. Et c'était un peu normal, d'ailleurs, normalement, c'était l'esclave qui devait vouvoyer son maître, et pas l'inverse u_u. Enfin, dans mon cas, le maître voulait montrer à quel point son éducation la rendait supérieure. Puis, pour le vouvoiement de sa part, c'était pas grave s'il ne venait pas maintenant, je lui apprendrais les bonnes manières plus tard. En attendant, je voulais rentrer dans ma chambre, et ça ne dépendait que de lui. De plus, je me doutais bien que c'était pas le genre à se faire imposer des règles dans la foulée, et qu'il risquait de se vexer et de me laisser en plan s'il percevait mes intentions.

Une idée me traversa tout de même l'esprit. Si quelqu'un de sa classe décidait de venir m'aider comme ça, sans demander de retour, c'était peut-être parce qu'au fond, il était... Gentil? Et dans ce cas, je ne témoignais pas beaucoup de reconnaissance à son égard... Bah, si ce type se révélait être quelqu'un de bien, je daignerais me montrer plus aimable, mais en attendant, j'étais sûre de rien. Mieux valait continuer à se méfier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyLun 2 Aoû - 22:24

Après m'avoir inventé une nouvelle identité, je me mit à réfléchir sur plusieurs idée, parce que si elle pose des questions sur moi il fallait au moins que je puisse répondre à quelques unes de ses questions, bien que j'ai pas envie de trop réfléchir je me contente de faire un minimum pour au moins continuer sur cette idée. C'est alors qu'une autre idée que celle que j'avais dit me vint à l'esprit, peut être un truc intéressant, les idées à partir de la première défile les une après les autres, ça va être marrant, ou pas, on verra. Dans tout les cas la petite promenade un peu rallongé continue tranquillement, je ne fait pas non plus super attention ou je passe car même si elle part à mit chemin car elle a trouvé le chemin m'importais peu, après tout même si j'ai envie m'amuser avec cette petite, j'ai aussi envie d'aller à mon club pour vider quelques chargeurs. C'est alors qu'elle commence à parler :

"Mouais, j'aime pas l'Italie. T'étais bien là-bas? T'y a vécu longtemps ? Et c'est dans quel domaine qu'ils font des affaires, tes parents? Désolée de poser ces questions, hein, j'avais juste envie de savoir. Si tu veux pas répondre... Bah tu feras un effort. Et t'as quel âge, en fait?"

Son "j'avais juste envie de savoir" qui fait a peu près gentil et polie n'allait pas avec son "bah tu feras un effort" qui montre que selon cette petite, c'est elle qui commande et que c'est indiscutable. Cette seconde réplique anéantissait son excuse d'avant et se qui suit. Je doit avouer que cette petite était vraiment intéressante. Le plan que j'avais improvisé sur le moment n'était pas super, car après tout je n'ai aucune caractéristique d'un italien, a part peut être les cheveux noirs. Par contre le premier, même si en lui même il n'était pas super, il allait peut être devenir une sorte d'appuis pour le second, sur lequel j'ai un peu plus réfléchit, pas beaucoup en plus mais au moins c'est déjà ça. Je commence alors mon histoire :

"Bah... C'est qu'en fait je t'ai menti... Je m'appelle bien Antonio, mais mes parents ne sont pas venue pour des affaires... En fait, mon père est un mafieu sicilien et ma mère est un yakuza japonaise, et ils sont venu ici pour des choses que je ne connais pas vraiment moi même. Et si tu te demande pourquoi je te dit ça c'est parce que je suis sûr qu'un aveux de la sorte ne peut être qu'un mensonge, donc je suis sûr que tu ne le dira pas, vu que tu ne vas pas y croire."

J'ai pas réfléchit s'il a des failles non plus, car même si j'ai un peu plus réfléchit, ça reste quand même un idée que j'ai eu sur un coup de tête, j'ai pas répondu à toute ces questions car j'en avais pas envie, j'en ai assez dit pour le moment. Et si elle le redemande je lui répondrais, on verra si je vais mentir ou pas. Sans oublié que j'ai pu placer le fait que mon père était un mafieu, moi qui voulait vraiment le placer, et bah j'ai réussi, maintenant fallait voir si elle allait marcher ou pas, voir si ma second idée avait des failles et voir quel allait être sa réaction. Si elle marchait ça pouvait être intéressant comme ça ne pouvait pas m'être, enfin, on verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Wildon
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Hana Wildon

Balance Cochon
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010
Age : 23
Localisation : Derrière toi :D
Emploi/loisirs : Actrice.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Théâtre & Tennis
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de Collège.
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyMer 4 Aoû - 15:55

Les quelques secondes règlementaires écoulées, l'Esclave commença à raconter sa "vie". Qu'allait-il inventer cette fois ci?

_Bah... C'est qu'en fait je t'ai menti... Je m'appelle bien Antonio, mais mes parents ne sont pas venue pour des affaires... En fait, mon père est un mafieu sicilien et ma mère est un yakuza japonaise, et ils sont venu ici pour des choses que je ne connais pas vraiment moi même. Et si tu te demande pourquoi je te dit ça c'est parce que je suis sûr qu'un aveux de la sorte ne peut être qu'un mensonge, donc je suis sûr que tu ne le dira pas, vu que tu ne vas pas y croire.

Je me retins de crier en m'esclaffant "Mais bien sûr!" et me mordis les lèvres en même temps que je cachais ma bouche avec ma main. Je transformai mon visage pour faire semblant d'être surprise alors que j'étais intérieurement morte de rire. Je le regardai de nouveau, les yeux grands ouverts, le tout accompagné d'un "Waaaah" qui avait failli être un éclat de rire. Puis je tournai la tête: j'étais bonne actrice, mais j'avais du mal à ne pas réagir tant c'était énorme. Enfin, je fis mine de reprendre mon calme et lançai de la voix la plus convaincante qui soit:

_Bien sûr que j'y crois. Je ne vois pas en quoi c'est moins crédible qu'une autre profession. T'inquiète, je ne dirai rien à personne.


Remarque, ça aurait pu expliquer des choses quant à sa manière de parler japonais et son apparence physique, mais j'étais quand même persuadée qu'il disait n'importe quoi. Nous continuâmes à marcher, et je sentis quelque chose de gênant au fond de l'une de mes chaussures. J'avais peur que ce soit un amas de gravier ou autre, ce qui pourrait l'abîmer. J'essayai de l'enlever avec mes orteils mais rien à faire, ça persistait. J'observai un peu les alentours et vis un banc. Je me dis qu'il faudrait mieux m'asseoir et virer cette saleté de ma ballerine immédiatement. En plus, ça me permettrait de me reposer, j'avais du mal à marcher, moi, après le trajet de malade que j'avais subi depuis les États-Unis. Tandis que je me dirigeai vers un banc, à l'ombre d'un arbre tout mignon, en passant, je lançai au porteur de mes valises:

_Bon, si ça ne te dérange pas, quoique j'en ai un peu rien à faire, on va s'arrêter cinq minutes ici. J'ai un truc dans ma chaussure.

L'esprit de cette tirade était grossièrement décalé par rapport à celui de ma réaction à cette "révélation" au sujet de sa famille que je me demandai si je n'avais pas perdu toute crédibilité à ses yeux. Mais bon, sur le moment, je m'en fichais largement. Je défis les lacets de la ballerine dans laquelle semblait loger la chose gênante et constatai en observant mon pied qu'elle ne l'avait pas blessé. Oui, à l'instant, aussi futile soit elle, c'était ma seule préoccupation. Analyse de la ballerine: rien non plus. Je poussai un soupir de soulagement à peine audible avant de secouer légèrement ma chaussure pour en faire tomber l'objet ch*ant non identifié. C'était un morceau... de verre. j'étais à vrai dire bien surprise de savoir qu'il y avait du verre paumé entre les graviers et pensai aux dégâts que ce fragment aurait pu causer sur des collants où des chaussettes. J'étais blême à cette idée, mais heureusement, rien de tout cela n'était arrivé donc il n'y avait pas à s'en faire. Je décidai de rester assise cinq minutes pour profiter de la température agréable qu'offrait l'ombre projetée sur le banc. Je repositionnai ma ballerine correctement, puis me mis contre le dossier du banc sur lequel j'étais assise. Je n'avais pas encore envie de demander son avis au type qui m'accompagnait et lâchai juste à son égard:

_On reste un peu.

Pour l'empêcher de protester, j'ajoutai dans l'immédiat:

_Ouais donc tu parles italien, non?

Je me demandais s'il se doutait que j'allais le gonfler avec ça jusqu'à la fin. Parce que ça serait le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyMer 4 Aoû - 20:09

"Bien sûr que j'y crois. Je ne vois pas en quoi c'est moins crédible qu'une autre profession. T'inquiète, je ne dirai rien à personne."

Mouais, la présence de "crédible qu'une autre profession" était bizarre, on aurait dit qu'elle voulait se moquer de moi. Bah, je m'en fous un peu en fait, après tout si ça la fait rire tant mieux. C'est alors que la voix de la petite retenti :

"_ Bon, si ça ne te dérange pas, quoique j'en ai un peu rien à faire, on va s'arrêter cinq minutes ici. J'ai un truc dans ma chaussure.
_ T'a besoin de 5 minutes pour virer un truc dans ta chaussure ?"

Cette phrase sortis automatiquement, avec un ton un peu surpris. Il ne fallait pas 5 minutes pour sortir un stupide caillou... Non, le truc qui vient de sortir est un bout de verre, elle a vraiment pas de chance qu'un rare bout de verre au sol est put élire domicile dans sa chaussure. En tout cas je crois que j'ai comprit pourquoi il lui faut autant de temps, elle prend bien le temps de regarder les dégâts de l'objets sur son pied puis sur sa chaussure. Enfin j'ai vraiment était surpris par le 5 minutes que j'en ai oublié qu'elle venais de faire ressortir son côté "je suis un célébrité, c'est moi le chef". Alors que selon mes souvenirs du Japon quand j'était petit, on devait respecter ses aînés, enfin moi je m'en fous mais peut être pas tout le monde. Enfin, après tout comme c'est une célébrité qui n'est qu'au collège je suppose qu'elle pense qu'elle est supérieur. C'est alors qu'elle ressorti une phrase qui me fit répondre, bien que se coup si il y eu avant quelques seconde et un soupire de ma part :

"_On reste un peu.
_ Hein ? Les enfants d'aujourd'hui n'ont vraiment pas d'endurance, bah, je suppose que les riches sont souvent comme ça"

On est a même pas une minute de la destination et elle s'installe tranquillement, enfin, c'est vrai que tout le monde n'a pas de passé comme le mien. Dans tout les cas je doit maintenant attendre qu'elle fasse une pause pour pouvoir l'amener au dortoir pour ensuite pouvoir enfin tirer un peu dans le club, moi qui ai envie de faire quelque tir, faut attendre encore un peu, quoi que je m'amuse bien aussi avec cette petite. En tout cas je doit pas me relâcher et attendre n'importe quelle question sur ma nouvelle identité, maintenaient que l'on est installé, l'envie de discussion de sa part est imminente...

"_Ouais donc tu parles italien, non?
_ Je suis un Américano-Japonais, comment veux-tu que je parle Italien ?"

Et voilà que je change d'avis au moment où elle pose sa question, d'un moment à un autre j'avais envie de passer d'une personne qui ment à une personne un peu idiote qui se contredit. J'ai pas eu l'occasion de faire du tir, peut être que c'est ça qui me fait avoir se genre d'idée stupide, enfin, il fallait maintenant voir se qu'elle pouvait bien répondre. En tout cas grâce au délire avec ma seconde identité j'ai pu éviter plusieurs question, et elle ne les a pas reposer. J'ai pas trop envie qu'elle sache qui je suis, sans oublier que maintenant que j'enchaîne les identité elle ne doit croire que tout ce que je dit n'est que mensonge, donc elle va sans doute ne pas me croire si je dit qui je suis vraiment, un gangster qui s'est battu contre d'autre gang à l'aide d'un M4A1. Et puis me faire allait peut être être intéressant. Je me demande si elle va s'énerver car elle n'arrive à rien ou alors garder son sang froid. C'est alors que je suis prit d'une sorte d'impatiente, je dit alors d'un ton calme :

"Bon petite, dépêche toi de finir ta pause, si tu te dépêche pas j'emmène tes valises et je te laisse trouver le chemin."

Elle va sûrement me dire qu'elle s'en fous mais au moins je l'aurai prévenu avant de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Wildon
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Hana Wildon

Balance Cochon
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010
Age : 23
Localisation : Derrière toi :D
Emploi/loisirs : Actrice.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Théâtre & Tennis
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de Collège.
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyJeu 5 Aoû - 12:55

Le type s'était étonné que je m'arrête cinq minutes juste pour enlever un truc dans ma chaussure. Je n'avais pas cru bon de lui répondre en faisant allusion à l'éventualité que j'étais accessoirement fatiguée. Il le déduirait tout seul. Puis s'il avait envie de se tirer, qu'il le fasse. J'avais toujours l'émetteur dans ma valise s'il partait avec. Quand je lui dis que je voulais qu'on reste, il a dit un truc que j'ai vaguement entendu:
_ Hein ? Les enfants d'aujourd'hui n'ont vraiment pas d'endurance, bah, je suppose que les riches sont souvent comme ça.
_ Ah, c'est clair que tu ne dois pas être riche du tout pour fréquenter cet endroit.


"Les riches", non mais. J'aimais pas les gens qui se permettaient de classer les autres, comme ça. Pour qui il se prenait? Oh, et puis son avis je m'en foutais. A ma question précédente au sujet de ses capacités linguistiques, il répondit:
_ Je suis un Américano-Japonais, comment veux-tu que je parle Italien ?

J'en déduisis qu'il était débile ou pas loin de l'être. Ou alors qu'il venait de se trahir. Et en plus, c'était moi qu'il prenait pour une imbécile. Je me repassai mentalement la phrase qu'il avait dite "En fait, mon père est un mafieu sicilien et ma mère est une yakuza japonaise" et c'était tout. Je répliquai donc avec un soupçon de mépris dans la voix:
_T'as jamais mentionné que t'étais Américano-Japonais, que je sache.

Au final, je m'en foutais pas mal de savoir qui il était. Juste, j'en avait marre qu'il se valorise parce qu'il était plus vieux que moi et qu'il connaissait les lieux. Pour moi, il n'était en rien quelqu'un de supérieur. Qu'il continue son petit délire ne me dérangeait pas, ça m'amusait même de le voir se contredire toutes les cinq minutes. Mais il essayait de se faire passer pour quelqu'un qu'il n'était pas devant une actrice, et je trouvais ça un peu gros. De surcroît, il faisait passer pour une évidence quelque chose qui n'était clair que dans sa tête.

Tout cela commençait à me gonfler sérieusement. Je fouillai dans mon sac pour en sortir mon portable et parcourrai le menu comme pour explorer les différentes fonctionnalités qu'il offrait. J'aimais effectivement savoir que mon téléphone ne servait pas uniquement à téléphoner. J'en profitai aussi pour vérifier que mes émetteurs fonctionnaient. L'écran afficha un plan de la ville et les points rouges qui représentaient les puces électroniques formaient un petit amas à l'emplacement de l'école. *Merci bien, je dois avouer que je m'en doutais un peu*. Je zoomai et les informations furent un peu plus précises. Les valises étaient localisées à l'ouest d'un gros bâtiment. Je vérifiai en regardant autour de moi et effectivement, on était pas loin d'un bâtiment plutôt imposant. J'étais un peu rassurée. Le système était peu précis, mais il fonctionnai, et puis, je n'avais pas tenté de faire biper mes bagages parce que l'autre se serait douté de quelque chose, ce que je ne voulais absolument pas.

D'un regard en coin, je cherchai s'il n'y avait toujours pas de grosses pancartes lumineuses (comme les enseignes de magasin, pas exemple, c'eût été bien pratique). Malheureusement, toujours rien. Dommage, j'avais récupéré largement assez d'énergie pour arracher mes valises des mains de... Bon bref, de prendre mes affaires et de courir le plus rapidement possible vers les dortoirs des collégiens (où j'étais sûre que Machin pourrait pas entrer car si lui était un collégien, moi j'étais la reine d'Angleterre). Soudain, il se mit de nouveau à parler.

_ Bon petite, dépêche toi de finir ta pause, si tu te dépêche pas j'emmène tes valises et je te laisse trouver le chemin.

J'étais tellement impressionnée par ses menaces que j'ai à peine daigné lever l'œil de mon écran. Je l'ai laissé attendre une trentaine de secondes le temps de verrouiller mon portable. Hana Wildon ne se dépêchait jamais et ce n'était pas maintenant qu'elle allait commencer. Je me levai, sans un mot, ni un regard et nous reprîmes le chemin. C'est là qu'une phrase m'échappa, je l'avais plus pensée qu'autre chose mais elle avait eu envie de sortir, alors qu'il en fût ainsi.

_Dis, c'est parce que t'as honte de ta véritable identité que tu mens depuis le début?

Je me disais qu'il allait mal le prendre et tout compte fait, rien à faire. Ou alors j'aurais droit à quelque chose comme "ça ne te regarde pas" ce qui voudrait symboliquement dire oui (il n'y avait que moi pour faire des déductions de ce genre). J'aurais aimé qu'il me dise ce qu'étaient les bâtiments à côté desquels on passait au fur et à mesure qu'on les dépassait, mais ça aurait sûrement été trop demander. De toute façon, il avait dit qu'on était pas loin des dortoirs donc je devrais être dans ma chambre dans pas longtemps. J'avais hâte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyJeu 5 Aoû - 14:23

[hors rp : quand je relit une phrase je me rend compte que j'ai refait une erreur dû à un oubli(je suis doué pour ça), normalement c'est "j'emmène les valises devant les dortoirs des collégiens", se qui change tout >< Et aussi je suis désolé d'enchaîner les petit rps...]

"_ Hein ? Les enfants d'aujourd'hui n'ont vraiment pas d'endurance, bah, je suppose que les riches sont souvent comme ça.
_ Ah, c'est clair que tu ne dois pas être riche du tout pour fréquenter cet endroit."

J'eus alors cinq secondes de réflexion, puis je sortit une phrase qui sortit de ma pensé sans le faire exprès.

"Ha oui, c'est vrai que je suis riche maintenant, j'ai du mal à m'y habitué"

J'ai sortit cette phrase sans vraiment m'en rendre compte, je pense que cette phrase a assez de sous-entendu pour lui faire comprendre que je n'ai pas été riche tout le temps. En tout cas elle avait répondu après que j'ai commencé mon nouveau délire :

"_ Je suis un Américano-Japonais, comment veux-tu que je parle Italien ?
_T'as jamais mentionné que t'étais Américano-Japonais, que je sache.
_ Qu'est ce que tu raconte ? Je te l'ai dit au début"

Je savais pas trop quoi répondre donc j'ai dit un truc un peu au hasard, en tout cas se que je veux faire semble plus ou moins fonctionner. Elle doit maintenant croire que je suis quelqu'un qui n'a rien dans sa cervelle et elle doit en avoir un peu marre. En tout cas elle ne semble pas vouloir se dépêcher mais au moins elle se lève et on continue le chemin. C'est alors qu'un phrase commença alors à sortir de sa bouche :

"_Dis, c'est parce que t'as honte de ta véritable identité que tu mens depuis le début ?
_ Non, si je mens ou si je fait celui qui est idiot c'est pour ne pas m'ennuyer sur le chemin. J'essaye de voir tes réactions et tout.

On continue alors à marcher tranquillement, mais comme je l'ai dit dans l'épisode précèdent, nous sommes proche, même très proche du bâtiment des dortoirs, et comme la conversation à tourné ainsi, je vais peut être lui dire la vérité au question qu'elle va me poser, mais avant ça fallait que je lui dise quelque chose :

"Nous sommes passé successivement devant les bâtiments de cours et le réfectoire où l'on dîne le soir, pour au moins essayer de te donner un petit coup de main pour la suite de tes aventures, enfin si au moins tu a mémorisé un peu le chemin."

Nous marchons alors quelques seconde lorsque nous arrivons devant les portes d'un bâtiments, et oui, c'est comme vous le pensez tous, nous sommes arrivé devant le dortoir des collégiens ! Je dépose alors les deux valises à côté de la porte, je me retourne alors vers la jeune fille et je lui dit :

"Nous sommes arrivé à destination petite, je te souhaite bonne chance pour reste de ta vie et je te dit adieu."

Je commence alors à partir tranquillement vers mon club, j'allais pouvoir enfin vider des chargeurs et oublier cette petite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Wildon
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Hana Wildon

Balance Cochon
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010
Age : 23
Localisation : Derrière toi :D
Emploi/loisirs : Actrice.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Théâtre & Tennis
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de Collège.
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyVen 6 Aoû - 12:17

[S'pas grave au moins toi tu réponds ^^]

J'appris dans les dernières minutes que l'Esclave s'était rappelé qu'il était riche après ma sublime réplique, qu'il était complètement mythomane parce qu'il prétextait m'avoir précisé qu'il était Americano-Japonais et que s'il mentait et qu'il faisait semblant *GENRE* d'être idiot, c'était pour s'amuser. Passionnant. Ce type était vraiment tordu, mais il faisait, je devais le reconnaître, un bon acteur parce que je l'avais vraiment pris pour un débile profond. Enfin, le jeu de l'acteur est toujours plus réussi lorsqu'il a des points communs avec son personnage, me direz vous. En attendant, je sentais qu'on n'allait pas tarder à approcher car je voyais le Porteur accélérer petit à petit. J'espérais qu'il n'y aurait pas trop d'escaliers à monter parce que je ne me sentais pas de porter mes valises moi-même jusque là haut, et comme Machin n'aurait sûrement pas le droit de rentrer, je devrais me débrouiller seule. Pff...

Quelques secondes après mes instants de profonde réflexion, il prit de nouveau la parole. Je pensais qu'il allait dire un truc comme "ça fera 15 $", mais je me souvint qu'on payait en yens ici, donc que mon idée était absurde. Il dit en fait:
_Nous sommes passé successivement devant les bâtiments de cours et le réfectoire où l'on dîne le soir, pour au moins essayer de te donner un petit coup de main pour la suite de tes aventures, enfin si au moins tu a mémorisé un peu le chemin.

En fait, je n'avais rien mémorisé à part ces gentils élèves qui me souriaient le long du chemin. Bon, il y avait sûrement un plan à utiliser en cas d'incendie dans les dortoirs. D'ailleurs, je me demandais pourquoi je n'y avais pas pensé plus tôt. Il m'aurait suffi de regarder celui du Hall et j'aurais pas eu besoin de mon Porteur. En fait si, pour mes valises, mais bon, vu le chemin qu'on a fait... Enfin, pour ne pas me rabaisser, déjà que j'étais petite, je hochai la tête en signe de remerciement et d'approbation. Dire merci c'était un peu trop me demander, donc il allait devoir s'en contenter. Nous arrivâmes enfin devant une porte où était écrit en pas bien gros quelque chose comme "Dortoirs Collégiens". C'était écrit en anglais en dessous, signe qu'il y aurait peut-être d'autres personnes dans mon cas. C'était rassurant. A ce moment là, le porteur de mes valises déposa ces dernières devant la porte et reprit:
_Nous sommes arrivé à destination petite, je te souhaite bonne chance pour reste de ta vie et je te dit adieu.

"Adieu"? "Pour le reste de ta vie"? Cet endroit était il si fréquenté que nous risquions de ne jamais nous adresser de nouveau la parole? Sans problème! Je lis vite une pancarte pas loin de l'écriteau et remarquai que le dortoir des collégiennes était au premier étage. Je failli lâcher un mot pas très poli exprimant à quel point j'étais contente de devoir monter jusqu'au premier étage. Pas d'ascenseur, c'était génial...
_Eh mais attends, tu pourrais pas m'aider à monter mes valise jusque là haut?

Je m'attendais à "Même pas en rêve", "Tu penses pas que je t'ai déjà assez aidée" ou simplement "Non" plus qu'autre chose, ce pourquoi je le rattrapai vite fait et me mis devant lui, affichant mon sourire angélique n°6, en attendant une réponse positive. Après, il s'agissait plus de confort que de survie, comme tout à l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptyVen 6 Aoû - 17:15

Je vais enfin pouvoir aller tranquillement dans mon club pour utiliser des armes à feu. Ca me fait penser que ça fait longtemps que je n'ai pas fait de gunfight entre gang ou même un guerre, bien que des guerres on en fait pas souvent. En fait quand j'y pense avec du recul j'ai vraiment eu de la chance de rester en vie et de revenir chez ma mère. J'ai pas eu une jeunesse confortable mais j'ai eu de la chance.
Quand j'ai dit à cette petite qu'elle faisait partit des gens riche donc n'avais pas une grande endurance n'était pas vraiment correct car ici c'est plutôt moi qui n'est pas une personne avec un enfance des plus normal. Après tout les guerres des gangs et tout ça n'arrive pas à tout les jeunes de 15-16 ans, sans oublier le fait devoir vivre seul à partir de 12-13 ans. Enfin, je n'ai pas à me plaindre car je suis encore vivant et aujourd'hui je suis redevenu le fils d'une noble. Je ne pense pas la revoir de si tôt, et même si je le revoit je ne pense pas qu'elle me ré-adresse la parole à moins qu'elle veuille que je l'aide à cause de ses petits bras. Enfin les probabilité était faible.
C'est alors que j'entendit une voie que je ne pensait plus entendre avant longtemps :


"Eh mais attends, tu pourrais pas m'aider à monter mes valise jusque là haut ?"

Et mince... J'ai pas envie moi, je fait alors le gars qu'a pas entendu et je continue ma marche sans faire de mouvement qui pourrait montrer que j'ai entendu et ne surtout pas me retourner. C'est alors que la fillette passe devant moi et me sourit, ce sourire a pour moi un effet plus sadique qu'autre chose car j'ai pas envie d'entrer dans l'entre des enfers... Heu des enfants. Je ne peux plus l'ignorer, il va fallait faire face à se mur qui n'était pas plus haut que quatre pommes, mouais, niveau physique est facile, bon je pense pas que ça va être un problème.
Je me retourne alors quand même vers le bâtiment, puis après quelques secondes de réflexion je ne change pas d'avis, je me tourne vers la petite et dit :


"Désolé mais j'ai fini mon boulot, maintenant il est l'heure pour moi d'aller à mon club de tir à l'arme à feu. Je ne pense pas que l'on se reverra et même si on se voit, ne se reparlera probablement jamais donc je te dit adieu."


Je contourne alors la fillette rapidement et reprend la route vers mon club, évidement je ne ralentit pas la cadence car sinon elle va me rattraper et me forcer à aller porter ces valises au second étage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Wildon
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Hana Wildon

Balance Cochon
Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010
Age : 23
Localisation : Derrière toi :D
Emploi/loisirs : Actrice.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Théâtre & Tennis
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de Collège.
¤ Autres/RPs ¤:

"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] EmptySam 7 Aoû - 12:02

La réponse qui sortit de la bouche du type était exactement une de celles que je ne voulais pas entendre. Il avait dit:
_Désolé mais j'ai fini mon boulot, maintenant il est l'heure pour moi d'aller à mon club de tir à l'arme à feu. Je ne pense pas que l'on se reverra et même si on se voit, ne se reparlera probablement jamais donc je te dis adieu.

_Bon, okay, c'est pas grave. Je trouverai quelqu'un d'autre pour le faire.

Puis il m'avait contournée. Je laissai donc partir monsieur l'Inconnu en direction de son club. J'étais plantée là, toute seule, mes deux valises à côté de moi, un regard noir rivé sur la silhouette de cet abruti qui venait de me lâcher. J'avais l'impression qu'il avait tous les défauts du monde: idiot, peu serviable, sadique, mythomane, j'en passais et des meilleurs. Cependant, j'aurais bien aimé qu'il se retourne, mais ça n'arriva pas. Il fallait que je me débrouille toute seule. Je scrutai les alentours et il y avait du monde qui me regardait avec de grands yeux ronds. Je crus bon de leur sourire au lieu d'afficher mon irritation et cela fit son petit effet. Ils me sourirent à leur tour ce qui me défroissa tout d'abord. J'appelai quelqu'un au hasard dans la foule et cette personne s'avança timidement. Je ne lui demandai ni son nom, son prénom, son âge et tout le blabla que j'aurais aimé obtenir de l'imbécile qui m'avait plantée là. Je lui expliquai juste la situation en usant de tout mon charisme pour lui demander, à la fin de ma tirade, s'il voulait bien m'aider à transporter mes valises dans la chambre 001 du dortoir des collégiens. Il accepta et nous montâmes à l'étage. Je ne pris pas le temps d'admirer l'architecture du lieu.

En vérité, j'avais pensé tout le chemin que j'avais hâte de fausser compagnie à mon porteur, mais j'avais pas tant envie de le lâcher que ça (juste pour l'embêter parce que je sentais bien à la fin que ça lui plaisait pas trop de faire ce que je voulais). J'allais le retrouver et par dessus le marché découvrir son identité. Il avait dit qu'il se rendait au stand de tir, j'avais qu'à m'y rendre. J'observais le garçon qui transportait mes bagages les déposer dans la chambre. Ceci étant fait, je le remerciai et m'allongeai finalement sur mon lit. Il pensait pas me revoir de si tôt, bah il allait en avoir, des surprises! Il ne savait vraiment pas à qui il avait à faire ~ L'avait qu'à aller à son club, je le retrouverai plus tard. J'avais une très bonne mémoire visuelle et lui, c'était sûr, j'allais pas l'oublier è_é Je me demandais si j'allais partir le rejoindre maintenant ou plus tard, parce que j'étais épuisée et mon lit m'attirait méchamment vers lui.

La fatigue l'emporta néanmoins, et je m'endormis sur mon lit. Trop d'heures de voyage, ça m'avait achevée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]   "Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
"Débarquement" [PV: Stevens Shindo] [TERMINE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heather Stevens Williams
» Shindo de Grenoble
» Une proie bien inhabituelle (pv Shindo Kanaami)
» Salaire minimum: Ce que Steven Benoit ne pourra jamais comprendre
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ♥ G.S | Bâtiments ♥ :: La Vie Scolaire :: Hall || accueil-
Sauter vers: