Toc toc [ PV Kirari ] Forumh11

Bienvenue dans cette prestigieuse académie asiatique, mais aussi occidentale, réputée pour ses nombreuses options, ainsi que son confort.
Et oui, il est inutile de prendre le tramway ou de venir en voiture lorsque les dortoirs se trouvent juste à côté de l'établissement scolaire!
Cette académie accueille les collégiens, les lycéens, mais aussi les étudiants universitaires.
C'est une belle académie vu de cette façon, mais encore faut-il avoir les moyens de payer car tout ceci n'est pas donné! Elle est réservée à la haute société, et donc très chère, si vous êtes un prolétaire arriverez-vous à l'intégrer?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Toc toc [ PV Kirari ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Toc toc [ PV Kirari ] Empty
MessageSujet: Toc toc [ PV Kirari ]   Toc toc [ PV Kirari ] EmptySam 22 Aoû - 15:22

    « L’académie Sakurako »… C’était donc « ça » ? Ce grand bâtiment qui se dressait devant ses yeux gris étaient des plus impressionnants… elle n’avait pas volé sa réputation. Et là, planté devant son nouveau domicile, Naoki restait statufié en tenant la lanière de son sac, la bouche grande ouverte et ses yeux exprimant son admiration. Il se sentait… vraiment tout petit. Comment ça, il l’est déjà, tout petit ? Ben encore plus alors, tss…
    Le klaxon le fit sortir de sa transe. Sa mère attendait dans le véhicule, lui faisant de grands signes en criant son nom… Mais il fallait plus que ça pour le sortir de ses rêveries. Il se tourna vers la voiture, se reconnectant au monde par la même occasion et croisa le regard furieux qui se radoucit automatiquement. Parfois, il avait du mal à la comprendre, sa propre mère.

    Nande… ?

    Elle soupira un « iie » tout en agitant sa main de droite à gauche et lui…bah il pencha légèrement la tête en signe d’incompréhension. Mieux vaut qu’il ne cherche pas à comprendre. A son tour de soupirer, le blondinet ramassa son sac, passant la lanière qu’il tenait fermement sur son épaule. Raah pourquoi avait-il pris autant d’affaire ? Son sac pesait une tonne ! Il ne le portait que depuis cinq secondes et il pensait déjà à le reposer, ça promet. Malgré tout, un sourire apparu sur ses lèvres et de son autre main libre, il fit des grandes signes en direction de sa mère. Tel un agité sans peur. Et il prit le chemin de l’académie, sans se retourner, juste écoutant le moteur s’enclenché.
    Bien vite il passa le portail, grinçant à son passage et continua sa route jusqu’à arriver devant une jolie fontaine. Il tourna autour, plusieurs fois, son sourire s’élargissant… Naoki l’analysait sous tous les angles possibles et inimaginables avant de repartir dans son but premier : entrer dans le bâtiment et trouver le gymnase. Un dernier regard envers la masse de pierre taillée et il poussa l’imposante porte de l’entrée.

    Sugoiiii !

    Nouvel extase pour Naoki, ses yeux levés vers le plafond tout en s’avançant un peu plus vers le centre du hall. Ce plafond était gigantesquement impressionnant, il en perdait presque l’équilibre. Il dut se résoudre à baisser le regard, scannant finalement la pièce telle une photocopieuse le ferait avec une feuille. Ha ! Un bureau ! Quelques pas et… Une jolie étiquette indiquait : « FERME »… Comment ça fermé ?! Et il faisait comment lui ?

    Nee ? Y a quelqu’un ? Haaaan j’suis perduuuu ~ !

    S’aventurer tout seul dans ce labyrinthe géant ? Jamais de la vie ! Quelqu’un finirait par passer devant lui, autant attendre. Il colla son dos au mur juste à côté du bureau d’accueil, reposant son sac à ses pieds, fredonnant un air de chanson.

    Il n’en a jamais voulu à sa mère pour l’avoir changer d’école mais le problème … C’est que si elle pense que cela fera de lui un meilleur élève, elle se met le doigt dans l’œil ! Et assez profondément pour toucher sa cervelle. Yep. Non mais Nao, c’est une catastrophe irrécupérable, j’en plains son professeur. C’est pas un délinquant, loin de là, il paraît toujours attentif mais… disons que c’est un… Bah un crétin !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Toc toc [ PV Kirari ] Empty
MessageSujet: Re: Toc toc [ PV Kirari ]   Toc toc [ PV Kirari ] EmptySam 22 Aoû - 16:09

    J'ignorai depuis combien de temps j'étais dans ce taxi, mais ce qui est sûr, c'est que j'y fût restée assez longtemps pour m'ennuyer. Je regardai le paysage à travers la vitre, buvant une canette de coca, mes écouteurs aux oreilles. La musique ne se fondait pas du tout avec le paysage que je regardai. Mais bon, ça on s'en fiche complètement. Après tout, ce ne sont que des arbres, des fleurs, des champs et du blé que j'observe depuis une bonne demi-heure. Je tracai l'itinéraire sur la carte que j'avais apporté. On était bientôt arrivé. Et bah, il était temps ! Jamais je n'eus vécu une matinée aussi pénible à bord d'une voiture. D'habitude il y a Heiji avec moi, on se fait une partie de "qui est-ce ?" ou bien un "uno". En gros, on se divertie. Mais là, il n'y avait que moi, moi et mes valises dans le taxi. J'avais pris beaucoup trop de choses vous me direz, mais... il le faut ! Je ne porte jamais les mêmes choses en une semaine, je suis toujours différente, et je m'occupe bien de moi. Donc bon, j'suis une fille quoi ! Et là, je vis le taxi pénétrer dans une ville. La campagne c'était fini ! J'étais rassurée. Un lourd poids s'enleva de mon corps, je me sentis aussi légère qu'une plume. à l'extérieur de la voiture, des dizaines voir vingtaines de magasins, le paradis pour moi qui adore faire du shopping. Quelques restaurants et pâtisseries. Ah, ça y est, je deviens mélancolique, je versais quelques larmes sans m'en rendre compte, rah, ce que c'est chiant d'être hypersensible. Je m'essuyai le visage d'un revers de manche. Et lorsque je fûs able à voir à travers la vitre, je fûs devant un grand bâtiment, je sortis de la poche de ma veste une photo. Et bien, c'était l'Académie où j'allais résider dès aujourd'hui. Le chauffeur s'arrêta et m'adressa un sourire, que je lui rendis avec joie. Je ne lui avais pas adressé la parole durant le voyage, mais c'était comme si un lien s'était construit.

    Je sortai de la voiture rouge, et me dirigeai vers le coffre. Sortis mes bagages avec une certaine facilité, il fallait avouer que j'étais forte. Dix ans de sport, c'est sûr que ça paye ! Résultat : un sac à dos, deux valises, un sac à bandoulière, et un sac à main. Et pourtant, je ne trouvai pas que j'étais chargée. Ce n'est rien comparée à mes journées passées dans les magasins. J'adressai un léger coups de tête et un grand sourire au chauffeur, qui partit aussitôt. Je m'avancai désormait vers une terre inconnue, j'étais tellement exitée que je me mis à courir vers la porte d'entrée. Cette porte, elle était particulièrement grande. Le problème, c'est que j'avais les mains prises. Bon, on va faire simple. Avec le coude j'appuyai sur le poignée, et avec mon épaule, je poussai la porte, et je finis par entrer dans le hall. Il était spacieux, cet endroit me donnait de plus en plus envie. Découvrir l'intégralité du bâtiment, voilà ce que je voulais faire en ce moment même. Mais bon, ce serait bien difficile puisqu'il faut d'abord que je pose tout ça dans ma chambre. Mes pas résonaient dans le hall, je regardai de droite à gauche, personne. Du moins, c'est ce que je croyai, près du bureau d'acceuil, un jeune garçon, beaucoup plus jeune que moi était adossé au mur. Je remarquai vivement ses bagages. Ah, il était nouveau lui aussi. Super, on allait rester ici, tous les deux comme des clanpins. Mais bon, pourquoi ne pas faire connaissance ? Après tout, je n'ai rien à faire pour l'instant. Oui, pour l'instant, puisque s'il n'y avait personne dans les prochaines minutes qui allaient suivre, et bah je partirai moi-même à la découverte des chambres. Non mais, c'est quoi cette manière de faire attendre des gens ?! Certes, je m'approchai de l'inconnu, et d'un grand sourire, je lui dis tout en posant mes valises par terre.

    - Heyyy ! Salut ! Comment ça va ? Comment tu t'appelles ? J'imagines que t'es nouveau toi aussi, on est dans de beaux draps apparament, puisqu'il n'y a personne ! Héhé !

    Et boum ! Voilà que ma vraie personnalité s'est enclanchée, j'veux dire : "salut ça va ? t'es qui ? t'as quel âge ?". J'étais une vraie pipellette, je crois que j'arriverai même à décoincer quelqu'un de coincer ou à énerver un solitaire. D'habitude, je demande l'âge, mais là je m'en suis passée, je savais déjà qu'il était plus jeune que moi. Il me faisait penser à Kenshi, quand je l'avais rencontré. Une soudaine envie de tirer les joues de cet inconnu me traversa, mais je me retins, ça ne se faisait pas, je me contentai d'afficher un grand sourire à mes lèvres tout en attendant qu'il me réponde. J'étais de nature TRES mais, très impatiente, c'est pour cela que je fis quelques mimiques bizarres. Je n'étais pas comme les autres. On avait tendance à me traîter d'alienne, je le prends souvent comme un compliment c'est bien d'être différent ! Et encore, me surnommer d'alienne, c'est beaucoup trop gentil ! Folle me conviendrait beaucoup mieux. Puisque c'était ce que j'étais. Hahaha... non c'est pas drôle. Voilà maintenant que je me traîte de folle. Non mais j'vais pas bien dans ma tête moi ! Je fixai pendant quelques courts instants mes ongles, qui étaient dans un lamentable état. J'avais oublié de repasser une couche de vernis avant d'arriver. Voilà où à ça me mène d'être beaucoup trop rêveuse ! Nyahaa ! Oh, je viens de remarquer quelque chose, je n'ai même pas pris le temps d'observer mon futur interlocuteur ! Je levai la tête, et me mis soudainement à le fixer. Ce qui devait être gênant. Je l'avoue. Il était plus petit que moi en taille, un blondinet, comme moi, avec des yeux gris-bleus. Hann, il était TROP mignon ! Le portrait craché de mon frère, en plus petit et... avec des yeux d'une couleur différente. J'attendai toujours une réponse de sa part, le même sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Toc toc [ PV Kirari ] Empty
MessageSujet: Re: Toc toc [ PV Kirari ]   Toc toc [ PV Kirari ] EmptySam 22 Aoû - 17:45

    Tap tap tap.

    La porte du hall s’ouvrit pour la deuxième fois de la journée, laissant passer un courant d’air froid avant que la personne n’entre enfin en ces lieux. Il cessa de fredonner son air de chanson, les bruits de pas chatouillèrent ses oreilles. Il releva ses yeux, découvrant la personne qui avait pénétré ce hall. Haan ! Son sauveur ! Enfin, sa sauveuse devrais-je dire ? Une personne encore plus chargée que lui… Etait-ce possible de prendre autant d’affaire ? Apparemment oui, elle le démontrait bien. Dans tous les cas, elle était nouvelle, comme lui et elle ne lui viendrait pas en aide pour le guider à trouver le chemin. Quoi que… Elle pouvait très bien être élève depuis quelques années et revenir un peu avant la rentrée, non ? Alors elle connaissait le gymnase ? Des questions sans réponses pour l’instant... Alors il se mit à la détailler de loin, attendant qu’elle remarque elle-même sa présence. Une chevelure blonde, comme lui, quoi que les siens ( à l’inconnue ) aient l’air d’être un peu plus doré et elle ne semblait pas bien grande. MAHAHA c’est toi qui dis ça, mon p’tit Nao ? Avec tes un mètre cinquante là, à tout casser ? Et ça se dit joueur de basket ? Okay, tu es encore un collégien, sa viendra… Mais bois du lait bon sang ! … Pour en revenir sur le sujet, une personne qui fait un peu plus de dix centimètres que lui en tout cas… Et généralement, c’était plus que quinze. Donc dans sa logique bien à lui, elle n’était pas « très grande » mais grande quand même. Vous suivez ? Non ? Bah tant pis.

    Et le blondinet croisa son regard. Ses yeux gris rencontrant le bleu. Elle s’approcha peu à peu de lui, déposant ses bagages au sol, comme lui l’avait fait quelques minutes au par avant. Il put alors mieux la détailler. Kawaii ! Ses joues prirent une teinte un peu plus rouge, à peine visible sur sa peau claire. Ben quoi ? Naoki, même gamin, restait un mec hn ! Et il reconnaissait les jolies filles quand il en voyait une. D’accord il aime son sport plus que tout mais… Il n’y a pas de mal à ça. Ooooh ! Top la copine ! Tu parles beaucoup ? Pipelette tu dis ? Alors tu vas bien aimer Nao. Peut-être. Il lui rendit son sourire, se décollant du mur et leva la main en signe de salut.

    Han ! Ohayoooo ! Hm ? Moi ? Naoki ! Naoki Takefumi ! Mais tu peux m’appeler Nao si tu veux… Naonao… Ou…baah tous les noms de peluche qui te passent par la tête hn ! Han, ouais, t’as vu ? Même pas de comité d’accueil !

    Tout ça pour dire… Son nom. Et bonjour aussi. Il lui indiqua le bureau à sa droite, penchant en même temps sa tête dans cette direction mais il ne la lâche pas du regard. Comme pour appuyer le fait que personne n’était là pour leur indiquer le chemin. Okay, c’était les vacances pour tout le monde mais ils pourraient penser aux nouveaux arrivants qui aimeraient bien trouver leur chambre avant la rentrée.

    C’est franchement décevant ! Ils auraient au moins pu donner des plans avec les brochures d’inscriptions… Nan mais… Mh ? Et toi ? C’est quoi ton nom ? Ne… t’es lycéenne ?

    Arrête de te plaindre, tss. Un plan ? En voila une idée. Avec en gros, les dortoirs, les salles de classe, le gymnase, les toilettes ( très important ) et tout ce qui a à savoir. Ou des pancartes… Quoi qu’après, on se serait penser sur une autoroute. Ah , ça promet, je sens que Nao va se perdre très mais alors très souvent. Soit, maintenant, ce qu’il voulait savoir à tout prix, c’était son nom à elle.

    Deux paumés valent mieux qu’un heh !

    … Oui, si tu veux Naonao. Mais deux paumés, restent deux paumés. C’est juste que le temps vous semble moins long à deux. Et ça évite de se parler tout seul. Il passa sa main sur sa nuque, plissant les yeux, son sourire s’élargissant jusqu’à montrer toutes ses dents. Son sourire d’idiot qu’il assume parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Toc toc [ PV Kirari ] Empty
MessageSujet: Re: Toc toc [ PV Kirari ]   Toc toc [ PV Kirari ] EmptySam 22 Aoû - 18:30

    Nyéhééé ! Me voilà dans une drôle de situation, mon sac à main, mon sac à dos, et mon sac à bandoulière. J'étais équipée à mort. Je remarquai que j'avais oublié de ranger mes écouteurs, oh, comme je devais paraître impolie ! J'éteignis mon Ipod et le rangea dans mon sac à main. Mes cheveux blonds devaient être dans un lamentable état ! Vu que j'ai couru pour entrer dans le hall ! Trop impatiente... alala, je passai mes mains dans mes cheveux, tentai de m'arranger du mieux que je pouvais. Je détestai avoir l'air sale devant les autres. J'espèrai que maintenant ça allait. Ma jupe noire était toute plissée, je détestais voir des plis sur les habbits, ça me... stressait ! Mais je ne fis rien voir, je restai... naturelle ? J'avais horriblement envie de visiter le jardin, le gymnase, la caféteria. Enfin, tout ça quoi ! J'avais envie aussi de me battre avec quelqu'un. Du moins, quelqu'un qui connait le Kung-fu, ce serait marrant de me mesurer à lui. Fufufu~ j'adorais les défis, ça m'exitait au plus haut point. Même si je perdais, je m'amusais, et c'était ça ce que je recherchais de "l'amusement". Comme quoi, je n'étais pas mauvaise perdante, et encore moins rancunière. La vie est comme ça, on ne peut pas toujours gagner. C'est vrai qu'on est content quand on gagne, et moins quand on perd, mais bon... voyons le bon côté des choses ! Bon, je devrai sûrement me taire car en dix ans, j'ai toujours gagner les compétions de Kung-fu et d'Aikido. Il est vrai que je ne sais pas ce que ça fait de perdre dans les domaines que je chéris. Mais je suis sûre que ça arrivera un jour ou l'autre, je ne suis pas une experte non plus. Et je crois que ça me ferait du bien de comprendre ce que c'est que la défaite.

    Bref, le jeune garçon, qui depuis tout à l'heure m'étais inconnu se présenta sous le prénom de Naoki. Ohw, c'est tellement mignon, ça collait parfaitement avec son physique de petit garçon. Hum, il faut avouer qu'il était plus petit que moi. Vu que je mesure environs un mètre soixante cinq. Mais peut m'importait, j'avais envie de le serrer dans mes bras. Comme je le faisais avec Kenshi et mon frère. C'est vrai, je peux être insupportable quand je m'y met, une vraie peste, mais ce n'est pas pour autant que je suis méchante....si ? Ne me dites pas que je suis méchante ! Bref, le surnom Naonao me plaisait beaucoup, j'affichai un grand sourire, non pas ironique mais sympathique. Buhuw, c'était trop tentant de l'appeller comme ça. Je remettai un peu mes bracellets en place et me forcer à penser à autre chose, devrais-je donner une bonne impression ? Car... je suis tout de même plus âgée que lui ! Je dois être... mature... non.. c'est... trop dur !! Je m'approchai un petit peu de lui, et mis mes mains sur ses joues pâles, trop tard, ma personnalité s'est encore enclanchée. Et je lui dis, toujours avec ce grand sourire, comme une grande soeur dirait à son petit frère.

    - Buuh ! Naonao ! T'es trop mignon, quand j'te regarde j'ai envie de te serrer dans mes bras ! Tu me fais penser à mon frère fuuu~

    Puis, je lâchai sa joue, et mis mes mains derrière mon dos... ou plutôt mon sac ? J'hésite encore. J'étais vraiment bizarre, ce que je venai de dire, c'était quelque chose qu'on disait à quelqu'un qu'on connaissait bien, alors que, moi, je venais à peine de le rencontrer. Comme quoi, il faut bien des gens qui osent tout dans la vie, des gens... un peu comme moi ! Non, je ne me complimente pas, je dis simplement la vérité. Il y a trop de gens coincés dans la vie, et moi, j'suis là pour les décoincer fufu~ c'est ma mission en tant qu'alienne. Hey, qu'est-ce que je raconte encore moi, faut vraiment que j'arrête les séries télévisées, ça me rend encore plus idiote que ce que je parais. Certes, Naonao me demanda mon prénom.... OH ! Quelle idiote ! Je ne m'étais même pas présentée et j'osai faire des choses familières. Ahh, décidemment, je suis impardonnable. Pfuu, je continuai de sourire, personne ne pourrait se douter que je ramassai mon monologue intérieur. Je paraissai totalement décontractée... comme d'habitude ? Je ne sais pas, à vous de me le dire hein ! Et il avait dit aussi, qu'ils auraient pût faire des plans, c'est vrai. Car là, les deux paumés de Sakurako ne savent pas quoi faire. Appart rester là, à glander, à attendre que quelqu'un vienne les sauver. Bref, il serait peut-être tant que je répondes à sa question ? Car bon, il doit flipper le pauvre. Une folle qui le touche dès les premières paroles ça... c'est pas commun. Et c'est vraiment... effrayant, je ne sais même pas comment j'aurais réagis face à ce genre de situation. Certes, je lui répondis en gardant mon sourire.

    - Moi c'est Kirari, Kirari Unmei ! Je n'ai pas de surnom particulier hihi~♪ Mais tu peux m'en donner si tu veux, ça ne me gêne pas du tout ! Et oui, je suis lycéene, j'suis grande hein ?! Et toi, tu es un collégien j'imagine ? Je suis désolée si j'agis bizzarement, mais je suis comme ça, donc si je fais des truc pas croyable et bah... c'est normal fufu~

    Il avait raison, deux paumés valent sûrement mieux qu'un seul. Si j'aurais été seule olala, ce que je me serais ennuyée. J'aurais sûrement fait quelques bêtises, on ne sait jamais de quoi je suis capable, je suis terriblement indécise. Je peux dire oui à un moment, puis, plus tard changer d'avis et dire non. Bref, j'attendais que Naonao me parle, j'espèrai qu'il n'allait pas être trop trop choqué de ma réaction plus ou moins directe...?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Toc toc [ PV Kirari ] Empty
MessageSujet: Re: Toc toc [ PV Kirari ]   Toc toc [ PV Kirari ] EmptyLun 24 Aoû - 1:32

    La curiosité est un vilain défaut, on vous l’a déjà dit, à vous aussi ? Eh bien, il faut croire que Naoki n’en a pas retenu la leçon. Cette fille, elle l’intriguait. C’était le genre de personnes que Naonao adorait. Social tout d’abord, beaucoup de gens seraient passés devant lui sans lui prêter attention. Ou auraient tenu une conversation « normal ». Bavarde, un trait à ne surtout pas négliger. Pour tenir une conversation des moins ennuyeuses, il était important d’avoir de la répartie ! Même si c’était tout aussi amusant de parler à quelqu’un de moins bavard, savoir jusque quand il resterait calme. Nao, un chieur ? Bien sûr. Ca l’amuse de voir combien de temps on peut le supporter même si au final, il se faisait gueuler dessus ou encore, pire, qu’on le fuit. Mahah… Oui, il aimait forcer les gens à parler. Ensuite, énergique. Serait-elle une pile duracel comme lui ? Etait-elle une mordue de sport, tout comme lui ? Elle n’en avait peut-être pas l’apparence mais il évitait de juger les gens en s’arrêtant sur leur aspect physique. Enfin, et pas des moindres … Etrange. Si si, c’est une qualité. C’est ennuyeux d’être normal, bien comme il faut. Il avait bien du mal à comprendre les gens fixés sur leur étude, être un modèle, ne jamais faire de faux pas… A quoi bon ? Si ce n’est passé à côté de pleins de choses ! Ou bien Nao est trop insouciant ? Trop « fonce » sans réfléchir ? Au moins, lui ne regrettait pas. Je m’égare. Donc, étrange… Disons qu’il fut troublé en la voyant se rapprocher ainsi de lui, son sourire s’effaçant pour un froncement de sourcil tout en entrouvrant très légèrement ses lèvres. Nani ? Qu’est ce qu’elle faisait là ? Puis elle posa ses mains sur ses joues, répondant ainsi à sa question. Elle avait bien dit… « Trop mignon » ? Un nouveau coup de blush sur ses joues alors qu’elle le lâchait, les yeux aussi grands que des soucoupes. Ce n’était pas le geste en question, c’était affectueux et mignon bien que ça l’avait surpris au départ, il ne nie pas. Mais ça ne le dérangeait pas les câlins. C’était le compliment, si rare qu’on lui adresse à lui.

    T’es pas une fille ordinaire toi ! heheh…

    Il avait bien sûr dit cela en souriant de toutes ses dents ( digne d’une pub de dentifrice ). Il espérait qu’elle ne le prendrait pas mal maintenant… Il se voyait mal lui expliquer son point de vue.
    Ces quatre ( je me trompe ? ) « Qualités » ensemble valu ainsi donc toute l’attention de Naoki à son égard. Et ça ne serait pas étonnant qu’il la considère déjà comme son amie. Si si, en si peu de temps. Il l’aimait bien, faut croire. Avec ses façons familières… En même temps, il lui faisait penser à son petit frère… Ca devait être pour ça. Il passa une de ses mains sur une de ses propres joues en penchant la tête sur le côté, une nouvelle fois.

    Kirari-chan, ne ? Kawaii desu ! Hai, encore collégien… Plus grande que moi, hai ! Kirari-chan est quelqu’un de…hm … eto… Amusante ?

    Il se retient de dire qu’elle n’était pas si grande mais si comparer à lui… Voila quoi, je ne vais pas vous faire un dessin. Son nom était mignon en lui-même alors il ne voyait pas l’utilité de lui donner un surnom. Bien sûr, il s’était autorisé le suffixe chan. Ben quoi ? Elle voulait bien lui faire un câlin elle, je ne crois pas que ça pourrait lui déranger. Il n’allait pas la vouvoyer, c’était une chose que Nao ne faisait jamais. Qu’importe l’âge de son interlocuteur, il trouvait ça plus malpoli qu’autre chose. Comme si on mettait en évidence une barrière entre les deux personnes.

    Kirari-chan… t’as pris beaucoup d’affaires ! Comment t’as fait pour porter tout ça ?

    Non mais c’est vrai hn ! Il la regarda elle, puis le tas de valises à ses pieds. Le tas de valises. Elle. Et ainsi de suite, un léger « sugoii » s’échappa de ses lèvres, impressionné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Toc toc [ PV Kirari ] Empty
MessageSujet: Re: Toc toc [ PV Kirari ]   Toc toc [ PV Kirari ] EmptyLun 24 Aoû - 16:27

    Fufu~ l'académie était gigantesque, c'était mon premier point de vue. J'aimais bien cet endroit, en fait, j'aimais tout ce qui était grand et imposant. Et cette académie possédait les deux critères. Je n'avais pas trop de mal à me repérer dans les villes ou villages. Je n'ai pas un sens de l'orientation déplorable. Je pense même qu'il est plutôt bon. Je ne me suis perdue que quelques fois. La première fois, c'était lorsque j'étais allée au magasin de chaussures, nyuhuu... pas de mal à trouver l'endroit, j'avais surtout du mal à retrouver ma maison. Hahaha... hey, notez que j'avais sept ans hein ! Certes, maintenant, j'imagine que ce sera pire... enfin, quoi que, non. Enfin on verra (terriblement indécise, et oui.) Naonao ajouta, après mes gestes "trop familiers", que je n'étais pas une fille ordinaire. Ceci me fit sourire, car j'approuvai totalement son opinion. Pas ordinaire... disons qu'ayant que des relations masculines mis-à-part ma mère, j'ai pris l'habitude d'oser le tout pour le tout. Surtout avec les garçons, je connaissais presques toutes leurs réactions. Mais là, je fus plus ou moins étonné, Kenshi détestait que je touche ses joues. Mais elles étaient tellement rondes ! Que je ne pouvais m'empêcher de les lui tirer, et de bien sûr lui faire mal. Le pauvre, j'ignorai si le fait que je sois partie lui fût un soulagement ou bien le contraire. J'optai plus pour la première option, mais on se connait depuis tellement longtemps qu'il serait possible qu'il soit triste de me voir partir. Fufu~ je suis iremplacable. Je plaisante hein, je suis pas trop le genre de fille qui se vente. J'ai dit : "pas trop". Car ça m'arrive des fois. Mais jamais méchament, ni pour me mettre en valeur. Certes, je lui répondis avec un sourire aussi grande que celui qu'il venait de m'offrir.

    - Nyup ? Pas ordinaire ? C'est possible héhé~ Je le prends comme un compliment !

    Je ne prenais jamais rien en mal. Je trouvai toujours quelque chose pour détourner le sujet. Par exemple, on me dit : Tu ressembles à un poulpe. Il est fort possible que je réponde quelque chose du genre : "Ah ? Tu en as déjà mangé ? Moi non, mais mon père m'a dit que c'était bon, on devrait essayé un de ces quatres, qu'est-ce que t'en pense ?". J'aimais faire de l'humour, même si souvent, ce n'était pas drôle. Et pour finir, je me prends un vent YOUHOU ! Je vous avoue que ça fait très mal. Tu te sens idiot pendant un quart de seconde. Mais bon, ça passe après, j'oublies très vite... non ! Pas dans ce sens là, j'ai une très bonne mémoire et je mange beaucoup de poisson ! C'est juste que... j'oublies ce qui est pas vraiment... important ? Nyuhuu ! Il avait ajouté "chan" à mon prénom, c'était tellement mignooon ! J'ouvrai rapidement mes bras, j'étais prête à le serrer dans mes bras, mais je m'arrêtai soudainement. Non, il faut arrêter Kirari ! Arrête-toi maintenant... oui, je m'arrête, promis, je m'arrête buhuww... même si ça me fait mal au coeur de ne pas pouvoir faire ce que je veux. Brefff, oui, j'étais plus grande que lui ! Pour une fois que la personne avec qui je parle n'est pas plus grande que moi, je ne pouvais m'empêcher d'ajouter que j'étais grande. Voilà, je me vente un peu, mais pas méchament n'est-ce pas ? Je fis une moue adorable, comme pour le remercier de dire que j'étais amusante, du moins, ce n'est pas pour autant que je m'arrêtai là, ça ne va pas la tête ? J'étais beaucoup trop bavarde pour pouvoir me taire moins que cinq minutes ! En classe, imaginez ce que ça donne. Et oui, je suis toujours au fond, à une table, seule... oh, que de tristesse.

    - Bah ouais, j'suis plus grande ! Du moins, en âge ? Ah, parlant d'âge, t'as quel âge toi ? Moi seize ans ! Boah, rien de flagrant. Et t'es en quelle année de collège ? Moi troisième année de Lycée fufu~

    Et toc ! C'est reparti pour une série de question, je n'arrêtai pas. C'était une habitude chez moi, j'aimais bien connaître d'avantage les personnes à qui je m'adresse. C'est... plus sympathique ? Et puis bon, si on me retourne la question après, il n'y a aucun problème. J'assumai les conséquences. Je me demandai des fois si je leur prenais pas la tête, à force de leur poser autant de questions. Hum... c'est fort possible. Hum ? Il venait de me poser une nouvelle question sur... mes affaires. J'eus le réflèxe plus ou moins idiot de regarder comment j'étais équipée. Hein ? Ce n'était pas lourd ! Enfin bon... comment je faisais pour porter tout ça... très bonne question ! Un grand sourire narquois commenca à se dessiner sur mes lèvres. Et je lui répondis avec un calme et une confiance absolue.

    - Très bonne question ! Et bah, il se trouve que ça fait dix ans que je fais du sport, enfin du sport... ouais ? Si on peut appeller ça comme ça. Donc même si on ne dirait pas, je dispose d'une bonne capacité physique. D'ailleurs, ce n'est pas si lourd que ça héhé ! J'ai déjà porté pire ! Et toi ? Tu es sûr que ça te suffit ce que tu as ? Moi j'ai presque emporté toute ma commode ! Héhé~

    J'avais ajouté cette dernière question en déposant mes yeux sur ses bagages. Comparé à moi, il n'avait pas apporté grand chose. Enfin bon, c'est son choix. Moi, il faut que j'ai "tout !".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Toc toc [ PV Kirari ] Empty
MessageSujet: Re: Toc toc [ PV Kirari ]   Toc toc [ PV Kirari ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Toc toc [ PV Kirari ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ¤ Wonder Garden ¤ :: • Antiquités :: Archives 2OO9-2O1O-
Sauter vers: