bool(false) Le commencement de grands changement
Le commencement de grands changement  Forumh11

Bienvenue dans cette prestigieuse académie asiatique, mais aussi occidentale, réputée pour ses nombreuses options, ainsi que son confort.
Et oui, il est inutile de prendre le tramway ou de venir en voiture lorsque les dortoirs se trouvent juste à côté de l'établissement scolaire!
Cette académie accueille les collégiens, les lycéens, mais aussi les étudiants universitaires.
C'est une belle académie vu de cette façon, mais encore faut-il avoir les moyens de payer car tout ceci n'est pas donné! Elle est réservée à la haute société, et donc très chère, si vous êtes un prolétaire arriverez-vous à l'intégrer?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le commencement de grands changement

Aller en bas 
AuteurMessage
Sean Board
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Sean Board

Lion Singe
Messages : 18
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 26
Localisation : Sans doute sous un arbre
Emploi/loisirs : Etudiant
Sentiments, humeur : Indiférent comme d'hab =|

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Hôte / Kendo
¤ Année & Etablissement ¤: Etudiant en première !
¤ Autres/RPs ¤:

Le commencement de grands changement  Empty
MessageSujet: Le commencement de grands changement    Le commencement de grands changement  EmptyJeu 26 Aoû - 15:31

« Le miroir et la copulation sont les deux principales abominations de ce monde… Elle double le nombre d’Hommes… »

Ce fut un bruit sourd qui me sortis de mon sommeil, en effet j’étais assis a l’arrière d’une voiture taxis, et ma destination était ce nouvel établissement situé a l’autre bout du monde pour un Parisien comme moi. Je venais de quitter mon milieu très urbain pour me retrouver plongé en plein milieu rural. Pour un changement ça allait en être un. Que des nouvelles têtes ce qui n’allait pas me faciliter la tâche, déjà qu’en temps normal j’avais du mal à parler aux autres personnes, alors dans ce nouvel environnement ça risquait d’être quelque chose…
Je sortis du taxi, donna l’appoint au chauffeur, pris ma valise et avançât le long de l’allée principal, rien que cet allée tape à l’œil était déjà trop pour un élève modeste comme moi. Ma première impression était que la quasi-totalité des élèves était des gosses de riches. Décidément c’était la grande joie, les deux choses que je ne pouvais pas blairer étaient réunies dans cet établissement. Quoi qu’il en soit j’avançais d’un pas lent, je n’étais vraiment pas presser d’entré ici. M’enfin il fallait de tout pour faire un monde… J’ouvris la porte menant au hall d’entré, et là c’était vraiment un autre monde, tout ces élèves qui se ressemblait les uns des autres de par leur coiffures leur mimiques et leur façon de parlé, décidément je n’allais pas me sentir à ma place dans ce milieu de riche. Je montai en vitesse les escaliers afin de trouver l’aile administrative et en finir au plus vite avec toute la paperasse réglementaire. J’étais dans le secrétariat, celle chargé de ce poste était très belle pour une secrétaire d’école, une manucure parfaite des cheveux coiffés et non en pétard comme mon ancienne secrétaire. Oui c’est bel et bien un autre monde ! Mais bon malgré le fait qu’elle ressemblait plus à un pot de peinture qu’autre chose elle était très amicale et chaleureuse, elle me mit tout de suite en confiance, cela devait faire partit de son boulot après tout cet établissement accueillait pleins d’élèves des quatre coins du monde avec ou sans argent de papa et maman. Le plus drôle était le « conseil » qu’elle me donna ;

« Tu sais Sean tu n’es pas vilain, même loin de là, pourquoi ne pas rejoindre le club d’Hôte ? Cela te permettrait de te faire des amis rapidement et puis d’être apprécier plus facilement ? Hein qu’en pense tu ? »

En effet cela me semblait être une bonne idée, et puis si la vie m’avait bien appris quelque chose, c’était qu’il était plus facile de « survivre » dans un milieu comme celui si on était bien entouré. Comme quoi le proverbe « mieux vaut être seul que mal accompagné » n’avait pas toujours son sens et sa place dans la vie. Suite à ce conseil des plus étranges, elle m’indiquât le numéro de ma chambre. J’avais demandé une chambre seul de préférence, après tout je n’étais pas doué pour parler au gens, donc avec ou sans un colloc’ ben ça n’aurait pas fait une grande différence…
Je sortis de son bureau, et me dirigea vers l’aile des dortoirs, histoire de déchargé bagage, de m’installer et d’aller faire un tour du proprio et aussi rendre visite à ce club d’Hôte. Je montai donc les escaliers donnant sur les dortoirs, une fois le numéro de ma chambre trouvé je l’ouvris et jeta mon sac dans un coin pour aller m’affaler sur le lit, en laissant échapper un soupir bruyant. Décidément cette journée m’avait bien crevé, le vol d’avion le taxi mon arrivé ici, et ce n’était pas encore finis ! J’attendais un élan soudain de motivation histoire de déchargé mon sac et ranger toute ces affaires. Une fois terminé je sortis de cette chambre qui allait être la mienne pendant encore un bon bout de temps…

D’après la secrétaire, on pouvait trouver le club dans les abords de la caffet’, et ce fut effectivement le cas, ce n’était pas dur de les trouvé, c’était une table rempli de garçons qui je dois l’avouer n’étaient pas mal du tout. Je comprenais un peu mieux cette histoire d’Hôte. Après tout en France on n’avait pas ce genre de club dans nos établissements, mais bon je dois l’avouer cette idée me fit avoir un sourire a ma façon. –Autrement dis je souriais intérieurement-. J’avançais d’un pas ferme et décider vers eux, une fois devant eux je me présentai poliment.

« Bonjour, Je suis Sean Board, la secrétaire m’a conseiller de rejoindre votre club au vus de mon ‘‘physique’’, enchanté de faire votre connaissance. »


Moi qui détestais parler, j’allais être servi, d’après ce qu’on peut pensé des hôtes se sont des garçons assez mignons séduisant les filles et les garçons. Et pour séduire le meilleur moyen et de parler… Quoi qu’il en soit, l’un d’eux me regarda attentivement, il se leva et me contemplât de fond en comble, et vas-y que je tourne autour de toi histoire de voir je ne sais quoi, vas y que je passe ma main dans tes cheveux pour voir je ne sais quoi encore ! Bordel ce n’était pas un club de lycéen c’était une entreprise de mannequinat ou quoi ! Il repartit s’assoir, j’en conclus donc que ce devait être le chef, ou du moins une chose à s’y méprendre avec ça. Il discuta avec d’autre membres avant de se retourner d’un geste rapide mais je dois l’avouer très élégant, me souris et me dis ;

« Sean dis tu ? Tu n’es pas japonais je me trompe ? Mais bon je dois avouer qu’avoir un caucasien parmi ce club ne fera pas de mal au contraire, sa réputation grandira encore. Et puis tu as ce coté « garçon froid » qui fait craquer pas mal de filles. Donc pour ses raisons tu es accepté ! Félicitation et bienvenu au Club d’Hôtes ! Je t’enverrais notre règlement dans ta chambre en début de soirée, histoire que tu vois un peu ce qui t’attend et ce qu’on demande de toi. »

C’est tout !? C’était aussi simple que ça ? Hey bien ce n’était pas plus mal finalement, malgré ce qui venait de se passé, j’étais plutôt content d’être accepté par des gens comme eux. Comme quoi la secrétaire avait de bon conseil. Bon chose faites je n’avais toujours pas finis mon tour du proprio. Je sortis donc de la caffet’ saluant mes nouveaux Compagnons de Club au passage et me dirigeât vers l’allée principal. Ah l’air frais il n’y avait que ça de vrais, les rayons du soleil m’illuminant les yeux. Toutes ces sensations étaient agréables. Hormis le fait qu’il faisait super chaud dans ce pays ! Comparé En France où on se pèle les miches. Ah miracle il y avait des bancs, j’adorais les bancs surtout pour me détendre et me griller une bonne cigarette, même si ma manière d’utiliser les bancs n’était pas des plus « normale ». J’avançais jusqu'au bâtiment d’entré principal et pris le dernier banc sur la droite, je m’asseyais par terre en appuyant mon dos contre le banc. Oui j’aimais être assis sur le sol. Le contact de la nature il n’y avait que ça. J’avais beau venir d’un milieu Urbain ça ne m’empêchait pas de jouer mon « homme vert » de temps en temps. Je sortis mon paquet de cigarette, en pris une que je tapotais contre mon briquet afin de bien la tasser, la coinça entre mes lèvres et l’allumât. Je tirai une bouffée pour finir par la soufflée lentement, laissant ainsi s’échapper un nuage de fumer grisâtre parfumé menthol. Je ne sais pas ce qui me prit ensuite de faire ce que j’avais fait. Je venais de lever ma clope au ciel, et dis dans ma langue maternelle ; (En français donc)

« Cette taff est pour toi Joshua, a très vite … »

Après avoir réalisé ce que je venais de faire j’expirer que personne ne m’eus entendus. Après tout un mec parlant une langue étrangère tout seul lors de son premier jour on ne fait pas mieux en matière de bizarreries !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuroshima Mika
~ Gardienne de l'académie ~
~ Gardienne de l'académie ~
Kuroshima Mika

Gémeaux Singe
Messages : 1046
Date d'inscription : 15/07/2009
Age : 26
Localisation : A la poursuite de mon voleur préféré! <3
Emploi/loisirs : Emploi : Gardienne | Loisirs : Chanter
Sentiments, humeur : Nostalgique

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Astronomie & Jardinage
¤ Année & Etablissement ¤: 4ème année de lycée
¤ Autres/RPs ¤:

Le commencement de grands changement  Empty
MessageSujet: Re: Le commencement de grands changement    Le commencement de grands changement  EmptySam 28 Aoû - 15:02

Nous étions à quelques jours avant la rentrée scolaire de mars, les employés étaient revenus de leurs vacances, préparant cette rentrée avec acharnement. Les anciens étudiants devaient revenir à l'académie pour y déposer leurs affaires, mais aussi pour préparer leurs activités qui seront d'actualités dès la rentrée. Pour les nouveaux étudiants, c'était différents. Eux, devaient venir ce jour, pour finir les inscriptions et être validés par l'administration, avant de pouvoir être accepté comme étudiants officiel de la Gakuen Suigyoku.
Ils devaient tout d'abord, se présenter au bureau du directeur pour la validation, aller au secrétariat pour les documents scolaires, se rendre à l'intendance pour les frais de la pension, et enfin, aller au dortoir pour recevoir la clef de leur chambre, au bureau du gérant. A cette phase de l'inscription, des domestiques se présenteront aux occupants des chambres, pour leur servir tout le long de l'année [c'est une nouveauté à l'académie]. Chaque étudiant possèdera un majordome et une servante qui s'installeront dans leur chambre, dont une pièce leur était réservée, séparée par une porte.
C'est après tout ce trajet que les nouveaux étudiants pourront enfin se libérer et visiter tranquillement la propriété, avec ou sans guide. Les guides se trouvaient être, le plus souvent, d'anciens étudiants de l'académie, le dialogue devaient se faire plus facilement entre jeunes. Certains clubs étaient déjà en activités, d'autres se préparaient pour accueillir les nouveaux arrivants. Les professeurs, quant à eux, préparaient leur planning et prenaient connaissances des nouveaux visages de leurs étudiants. Le temps était agréable, les cerisiers étaient en fleur, assez motivant pour se bouger le popotin.

Il était déjà dix heure du matin. Kuroshima Mika, étudiante à la Gakuen Suigyoku depuis le collège, venait de rentrer la veille pour préparer la rentrer de sa dernière année au lycée. Réveillée tôt le matin par ses deux colocataires, la jeune fille somnolait encore dans les couloirs du dortoir des lycéens, ne sachant ce qu'elle pourrait faire en cette si belle journée de printemps. Vêtu d'un pull en V bleu nuit et d'une jupe plissée blanc, la lycéenne trainait ses pieds chaussés dans ses bottes marrons, lacés à l'avant, le tout en baillant avec la main devant sa bouche. Elle descendit tranquillement les marches de l'escalier de marbre, frottant sa main droite sur la barre doré. Quelques lycéens trainaient dans le hall, discutant des vacances qu'ils venaient de passer. D'autres faisaient le grand ménage de printemps dans leur chambre, à l'aide de leurs domestiques, ils faisaient du va-et-vient durant toute la matinée. Mika les observait d'un air endormie, puis sortit du dortoir, fermant les yeux, éblouis par les rayons du soleil, qui firent scintiller son badge doré de gardienne, accroché à la droite de son pull. A peine était-elle rentrée des vacances qu'elle était déjà de service. Voici la grande allée du dortoir qui la menait droit au Party Ground, situé à l'intersection des trois dortoirs de l'académie. Mais tout d'abord, elle devait passer le portail avant de sortir complètement du dortoir. La grille du portail était coulissante et automatique, dont son ouverture comme sa fermeture était réglé à des heures précises, pour éviter les fraudes. La gardienne que voici, contourna le Party Ground qui ressemblait à un palais royal contrairement aux dortoirs, puis prit l'allée qui la mena vers l'établissement scolaire.
Pendant le trajet, Mika croisa des têtes familiers, et pas seulement celles de ses amis ou d'anciens étudiants, il y avait également des têtes connu du publique comme les célébrités d'aujourd'hui. En effet, l'académie qui accueillait les riches, le faisait également pour les stars. C'était assez excitant de voir cela lorsque la lycéenne les voyait accompagnées de leur manager ou de leurs parents, elle commençait tout juste à se réveiller.
Arrivée dans l'établissement scolaire, la jeune fille fit un tour dans l'aire B, réservé aux lycéens. Les salles étaient soient vides, soient occupées par les employés qui y travaillaient. De nouveaux étudiants visitaient les lieux en compagnies des anciens, la gardienne se sentait un peu exclus car elle était la seule à ne rien faire, c'était presque dérangeant. N'ayant aucune idée du lieu où se trouvaient ses camarades de chambres, Mika sortit du bâtiment pour élargir sa promenade solitaire. Les cerisiers étaient assez rare à l'académie, il n'y en avaient que deux ou trois dans les environs, c'est pour cela que l'académie se fit appelé Gakuen Suigyoku, entourée de verdures, scintillant comme l'émeraude à la suite d'un orage. Au printemps, les pétales de cerisier tombaient et s'éparpillaient dans toute l'académie, le ciel était donc à chaque période de cette année, couvert de ces pétales.
Traversant la grande cour de l'établissement qui avait une forme carré pour ses quatre aires, Mika allait en sortir par l'autre côté, dont l'allée allait la mener vers la vie scolaire. Par curiosité, elle jeta un dernier coup d'œil derrière elle, admirant la belle fontaine qui se trouvait au centre de la cour, entourée par une pelouse bien verte et de fleurs, cette cour ressemblait légèrement à un jardin. Elle était couverte de quatre pelouses en formes de carrées, placées au quatre coins de la cour, entourant la fontaine au milieu. Cette fontaine se situait à l'intersection des quatre allées, dessinés par les pelouses, dont leurs destinations était les entrées de l'établissement, une par aire. Les gens qui passaient par-là pouvaient faire le tour de la cour, sous l'abri qui était maintenu par des colonnes épaisses, sans pour autant passer par les allées, surtout lors des jours de pluie.
Ainsi donc, la lycéenne quitta l'établissement et sortit par l'entrée de l'aire A. A peine mit-elle les pieds en dehors du bâtiment qu'une chose la stoppa nette.

- Mmm? Je rêve où il y a quelque chose qui crame...? se demanda-t-elle en reniflant dans l'air.

L'odeur de brûlait ne s'était jamais fait sentir à l'académie jusqu'à ce jour, cela inquiéta quelque peu la gardienne qui prit l'initiative de chercher l'endroit d'où venait cette odeur. Mais ce ne fut qu'à quelques mètres qu'elle aperçut une personne assise devant un banc... Oui... "devant", et pas dessus ni debout, mais bien assise au sol, devant un banc, de plus, elle était en train de fumer! Mauvaise impression dès le premier coup d'œil, la chose titilla la jeune fille qui ne se priva pas d'aller lui faire la remarque.

S'approchant discrètement de la personne qui se trouvait être un homme, Mika se mit devant le fumeur, les mains posées sur ses hanches.

- Excusez-moi, mais il est interdit de fumer dans l'enceinte de l'académie. lui fit-elle remarquer sur un ton normal, ni trop violent, ni trop doux.


~ Kuroshima Mika's song : Nostalgia ~
~ L'amour est un plat qui se mange froid ~ Je suis KUROSHIMA MIKA, gardienne des lycéens, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à venir me voir ~
Le commencement de grands changement  Mikasi10
Le commencement de grands changement  8e53397 Le commencement de grands changement  A42e807
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sakurako.forumactif.com
Sean Board
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Sean Board

Lion Singe
Messages : 18
Date d'inscription : 21/08/2010
Age : 26
Localisation : Sans doute sous un arbre
Emploi/loisirs : Etudiant
Sentiments, humeur : Indiférent comme d'hab =|

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Hôte / Kendo
¤ Année & Etablissement ¤: Etudiant en première !
¤ Autres/RPs ¤:

Le commencement de grands changement  Empty
MessageSujet: Re: Le commencement de grands changement    Le commencement de grands changement  EmptyVen 3 Sep - 12:27

Cette odeur, cette sensation pour moi rien ne valait ce petit plaisir si dégradent pour ma santé. Mais bon j’avais une grande tendance à me « torturer » moi-même. Et pour arriver à ce résultat rien ne valait la clope ! Donc j’étais là assis devant ce banc, entrain de fumer. Mais bon je n’allais pas être tranquille pour autant, une sorte d’intuition, et généralement elle ne me trompait jamais.
J’avais mon MP3 sur mes oreilles, entrain d’écouter une chanson de « Damien Saez – Je veux m’en aller », quand j’écoutais cet artiste c’est comme ci je n’étais plus sur Terre, je voyageais, m’évadé. Aussi dans mon élan de voyage, je chantais les paroles à haute voie… Mais c’est quand je regardais au loin que je la vus, une étudiante –surement au lycée- et puis elle devait occuper un poste important vu qu’elle possédait un brassard, et vu la tête surprise qu’elle tirait je savais d’hors et déjà que j’allais me faire engueller, et je ne mettais pas trompé. C’est quand elle mit ses mains sur ses hanches, sans doute faire une once d’intimidation –qui ne fonctionnerait pas-.

« Excusez-moi, mais il est interdit de fumer dans l'enceinte de l'académie.»

Hey ouais, c’était bel et bien pour m’engueller qu’elle était venue. Mais bon je m’en doutais, fumer une clope dans l’enceinte de l’établissement n’était pas ce qu’il y avait de plus ingénieux pour ainsi dire. J’enlevai mes écouteurs pour faire mine de ne pas l’avoir entendu, j’étais de bonne humeur et donc d’humeur taquine. Beaucoup de gens pensait que je ne pouvais pas avoir de l’humour, sans doute à cause de l’inexpressivité que je dégageais. Et donc je me mis à parler Français, au pire elle aurait compris et ont aurait eu une conversation. Ce qui aurait pu être drôle.

« Désolé, j’avais mon mp3 sur les oreilles, tu me disais ? »


J’écrasais ma cigarette a mes pieds et la mis dans mon cendrier de poche. J’attendais patiemment ce qu’elle aurait pu me dire, J’avoue que j’espérais une réaction assez vive et pleine d’émotions. Mais finalement j’optais pour un choix encore bien plus énervant je pense. Je me levai et disant en japonais ;

« Ouais compris… »


C’est sur ces mots que je commençais à avancer, vers les portails afin qu’elle ne me fasse plus chier. Après tout c’était le premier jour et on venait déjà me péter les bonbons. Le vent soufflait fort, faisant virevolter mes cheveux libérant ainsi mes yeux. Ces yeux que je ne supportais pas, j’avais longtemps était sujet aux brimades dans mon ancienne école. Des yeux d’un bleu océan peu commun qu’on m’appeler souvent « l’aveugle ». Mais bon avec mon expression d’habitude –qui est une grande froideur- Peu de gens osait encore critiquer mes yeux. D’un coté mon expression était mon bouclier. Mais il m’empêchait aussi de tisser des liens enfin c’est une autre histoire.
J’avançais d’un pas lent, sans doute car je savais qu’elle me suivrait. Enfin c’est ce que toutes personnes normales auraient fait, car partir de la sorte comme je l’ai fait provoque chez les gens une sensation de frustration et souvent ils veulent régler des comptes… J’étais enfin à l’entré de cet établissement juste en face de la route, je me posa sur la trottoir comme a mon habitude et ressortis une cigarette que je fit glisser sur mes lèvre tout doucement avant de l’allumer…


[Désolé c'est super super short, mais avec mon séminaire et tout le touintouin j'ai un peu de mal ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Le commencement de grands changement  Empty
MessageSujet: Re: Le commencement de grands changement    Le commencement de grands changement  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le commencement de grands changement
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Changement de tapisseries
» Organigramme du conseil des grands maîtres.
» Qui a peur du changement en Haiti ?
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Pédagogie du changement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ♥ G.S | Bâtiments ♥ :: La Vie Scolaire :: Hall || accueil-
Sauter vers: