Se reposer...  [With Akimura-san] Forumh11

Bienvenue dans cette prestigieuse académie asiatique, mais aussi occidentale, réputée pour ses nombreuses options, ainsi que son confort.
Et oui, il est inutile de prendre le tramway ou de venir en voiture lorsque les dortoirs se trouvent juste à côté de l'établissement scolaire!
Cette académie accueille les collégiens, les lycéens, mais aussi les étudiants universitaires.
C'est une belle académie vu de cette façon, mais encore faut-il avoir les moyens de payer car tout ceci n'est pas donné! Elle est réservée à la haute société, et donc très chère, si vous êtes un prolétaire arriverez-vous à l'intégrer?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Se reposer... [With Akimura-san]

Aller en bas 
AuteurMessage
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] EmptySam 7 Aoû - 17:52

La cloche sonne, il est 12h30. J'ai envie de prendre l'air. Je vais rapidement prendre se que j'ai besoin pour remplir mon estomac. Après tout il me faut assez d'énergie pour survivre confortablement à la dur journée qui m'attendait, car comparé à mes journées que j'avais par le passé aujourd'hui ce n'est rien, ne pas manger à un midi n'allait pas me tuer, loin de là. Ensuite je me dirige vers un endroit tranquille et aéré, je veux bien sûr parler du toit ! Cet endroit est super pour être tranquille. Je sais pas pourquoi mais aujourd'hui j'ai envie de tranquillement manger sur le toit, et s'il y a personne et que là bas je suis bien je vais peut être revenir assez souvent pour manger.
Je me rend alors tranquillement sur le toit, je monte les escaliers marche par marche jusqu'à atteindre la porte ouvrant sur le toit. J'ouvre la porte, et ce qui est en face de moi est exactement en quoi je m'attendais, un toit vide, avec seulement quelques bancs, de l'air frais.
Je m'avance alors sur le toit, cherchant un endroit où me poser. Je me retourne alors et je vois que le toit n'est pas entièrement de la même hauteur, car il faut bien sortir la porte du sol, je me dirige alors vers le côté où le toit est le plus élevé en l'escaladant, comme ça s'il y a une personne qui vient, car je doit pas être le seul à connaître cet endroit, je serais quand même tranquille car cette personne ne me dérangera pas.
Je prend alors ma nourriture, j'enlève le plastique car ce n'est pas comestible et entame mon sandwich. Quand j'eus fini, je regarde ma montre qui indique 12h54, je peux encore reste ici 30 minutes, je me couche alors sur le dos et je ferme les yeux. L'air et frais et je commence à repenser au passé. Ca fait longtemps que je n'avais pas vu mes potes, je me demande s'il on gagné le dernière guerre de gang auquel je n'ai pas participé, je me demande s'il y a eu des morts... Après tout c'était du sérieux les guerres de gangs, certains avaient des fusils d'assauts tels que l'AK-47. Hé ouais, les trafics d'armes était rendez-vous, moi j'avais de la chance car le matos venait de mon père, bien que je lui volait lorsqu'il venait. C'est vrai que cette vie n'était pas super quand on la regarde comme ça, mais quand je repense au moment que j'ai vécu je ne pense pas vouloir refaire ma vie, je préfère avoir mené une enfance difficile qu'une enfance trop facile. Au moins je connais vraiment l'importance de la vie et la facilité avec laquelle elle peux disparaître, sans oublié la valeur de l'argent.
Ca me fait penser que ça fait longtemps que je ne me suis pas entraîner, va falloir que j'y remédie. C'est alors que je me met sur le ventre, et je commence à faire des pompes, quelque minutes après je me met à faire d'autre musculation. Je regarde alors de nouveau ma montre, il est 13h05. Bon je pense que je vais arrêter là, après tout je ne suis pas là pour faire de la musculation mais pour me reposer tranquillement. Je me remet alors sur le dos et je referme les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akimura Maemi
Je suis l'une des rares nobles de nos jours...
Je suis l'une des rares nobles de nos jours...
Akimura Maemi

Balance Cochon
Messages : 569
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 23
Localisation : Là haut :D
Emploi/loisirs : Musicienne.
Sentiments, humeur : Lunatique.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Musique & Astronomie
¤ Année & Etablissement ¤: Lycée, Quatrième année.
¤ Autres/RPs ¤:

Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Re: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] EmptyLun 9 Aoû - 14:04

Emi avait fini de manger et il lui restait un peu moins d'une demi-heure avant la fin de la pause déjeuner. Elle portait son uniforme, ses cheveux lui ondulaient doucement jusqu'au milieu du dos et cachaient en partie le casque audio qu'elle avait comme toujours enfoncé sur les oreilles. Dernière après-midi de cours avant les vacances, enfin. Le cours d'anglais de 11h40 à 12h30 l'avait achevée et elle ne rêvait que d'un endroit tranquille où personne ne viendrait la déranger en attendant la reprise. Empruntant le petit escalier exigu qui menait au toit, elle arriva là-haut. L'endroit avait l'air désert. C'était parfait: exactement ce qu'elle voulait. Elle se dirigea vers un des bancs. Au fur et à mesure qu'elle avançait, les morceaux se succédaient dans son iPod. Emi s'assit finalement et regarda en direction du ciel. Il lui faisait mal aux yeux mais elle s'en fichait complètement, et même, comme rarement, elle souriait. Le bleu du ciel, inondé par le soleil, c'était tellement beau à voir. Et ça inspirait à Emi l'été qui approchait à grands pas. Elle ne pensait qu'à ça: les vacances, les vacances, les vacances... La pensée qu'il était bientôt l'heure de rentrer en classe la ramena brusquement à la réalité. Elle n'avait pas envie de se retrouver une fois de plus obligée de nettoyer la classe après les cours, surtout que cette fois-ci, tout le monde serait en train de savourer les premières minutes de leur période de congé.

Elle se leva et marcha vers le bord du toit. Debout devant le vide provoqué par la hauteur du bâtiment, Emi fixait l'horizon. La vue était vertigineuse, et sans doute risquait-elle de tomber si jamais elle était déconcentrée. Cependant, elle ne cillait pas et s'assit sur le rebord pour mieux se pencher. La tête baissée, ses cheveux lui tombaient dans les yeux.Elle pouvait voir la cour du dessus, de là où elle était installée, et elle avait l'impression que les élèves étaient des fourmis tant leur taille était réduite. Un fragment d'une chanson qu'elle écoutait parvint à son cerveau ~No one knows your name... ~. Maemi répondit mentalement: *Bah elle a bien d'la chance... Moi c'est le contraire.*, tout en continuant à scruter les élèves, en amas, dans la cour.

En effet, beaucoup connaissaient son nom, "Akimura", qui évoquait immédiatement "Suny", mais c'était tout. Les hauts placés qui imposaient leurs règles dans l'Académie devaient la penser comme eux et la laissaient tranquille, mais pour rien au monde elle n'aurait voulu rejoindre leur groupe. Pour ne pas détériorer sa réputation, Akimura Maemi ne fréquentait pas non plus d'élèves de classes inférieures et évitait même les bourgeois. En bref, elle était toujours seule mais s'y était habituée. Elle parlait juste de temps en temps avec ses compagnes de chambre mais ça n'arrivait que très rarement et ne dépassait pas le stade du "Bonjour-Au revoir". Enfin, bon, elle n'espérait pas retrouver une Harumi non plus.

Finalement, Emi se releva et remarqua une partie surélevée du toit. Il n'y avait personne dans les alentours et elle avait bien envie d'aller là haut. Elle vit une échelle accrochée au mur et grimpa pour atteindre son objectif. Arrivée, elle remarqua qu'en fait elle n'était pas toute seule. Déçue, elle pensa à redescendre mais resta finalement en haut et bredouilla une sorte de "Désolée de vous déranger". Elle n'était pas désolée mais la politesse voulait que. Elle contourna l'individu allongé et se dirigea vers le bord de cette partie du toit et s'y assit. On ne voyait pas tellement mieux mais elle avait la flemme de bouger. Emi appuya sa tête sur une de ses mains et fit tourner une mèche de cheveux autour des doigts de l'autre. Toujours dans ses oreilles passaient en boucle les mélodies qui se succédaient. Dans quatre chansons, il serait l'heure de rentrer.


♫ ♪ I was just a girl with a guitar ~ And I’m just playing not trying to be a star
Se reposer...  [With Akimura-san] D002691Se reposer...  [With Akimura-san] Sign_m10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Re: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] EmptyLun 9 Aoû - 14:59

Alors que je suis tranquillement couché sur le haut du toit, j'entend du bruit, une personne vient d'arriver sur le toit, après tout on peut facilement remarqué le bruit de la porte du toit car elle est juste en dessous de moi. J'entend des bruits de pas, puis ceux ci s'arrête . Curieux de savoir qui est cette personne, je me redresse doucement en me mettant en tailleur. C'est une jeune fille avec les cheveux assez long de couleur marron, avec quelque détails nous pouvons remarqué qu'elle est au lycée et en quatrième année. Je la voie alors qui se lève et qui va au bord du bâtiment, elle semble regarder la vue que l'on avait d'ici ou un truc du genre. Si j'était un snipeur embusqué j'aurai pu la tuer bon nombre de fois, elle n'a vraiment pas l'air sur ses gardes... Enfin je ne vois pas comment et pourquoi il y aurait un snipeur embusqué ici, qu'est se que je raconte comme connerie moi ? C'est peut être l'effet qu'on l'approche de la période des vacances d'été. Haaaaa les vacances d'été... Je me demande ce que je vais bien pouvoir faire... Je vais essayer d'aller à quelques match de paintball ou des truc comme ça pour remplacer les gunfight que je faisais Amérique avec les autre gangs. J'ai jamais essayé mais comme on a pas cette notion de survie et de mort à tout moment cela doit être diffèrent de d'habitude. Perdu dans mes pensés je me remet sur le dos, les yeux fermés.

C'est alors que quelques minutes plus tard j'entend les pas de la jeune fille se rapprocher, je regarde l'heure, il est 13h15. Elle doit sans doute rejoindre sa classe. Moi je préfère attendre le dernier moment, parce qu'attendre seul dans une classe bruyante pendant un quart d'heure alors que je veux être tranquille ne me plaît pas. Mais alors que j'attendais le bruit de la porte, je fus surpris que ce soit le bruit de quelqu'un qui monte sur une échelle, a-t'elle vu que je suis ici ? Ou veut-elle seulement faire comme moi ? Dans tout les cas maintenant elle m'a vu et le son de ses pas s'approche doucement, sur le coup je pense que c'est un membres du gang ennemi, je n'ose pas ouvrir les yeux mais je suis prêt a se qu'elle m'attaque avec je ne sais quoi. C'est alors que je fut surpris par le son de sa voie :


"Désolée de vous déranger"

Puis elle me contourna ou un truc comme ça et s'éloigna un peu jusqu'à environ le bord opposé duquel elle était venu. Je me redressa alors en tailleur et me retourna vers cette inconnu qui m'avait posé une question pour ensuite s'éloigner et me tourné le dos, puis je vu qu'elle avait un casque au oreille. Je me dit alors qu'elle venait pour la seconde raison, ou un truc qui y ressemble, elle vient juste pour être tranquille. Bah, comme on veux tout les deux être tranquille autant faire comme si elle n'est pas là, je me re-retourne alors pour me mettre de nouveau sur le dos en fermant les yeux, pensant au bonne et au mauvaise moment du passé. Un peu comme les vieux qui disent : "Ha, avant c'était comme ça, il n'y avait pas ça".

Hé mais je pense vraiment à n'importe quoi moi des fois, vivement les vacances que je gagne des matchs de paintball, ils vont voir les joueur ce qu'est qu'un gars qui a survécu à plusieurs gunfight et à deux guerre de gangs, je vais leur mettre un sacré raclé ils vont rien comprendre à leur vie ! Enfin, tant que je fini pas cette foutu dernière journée je ne pourrait pas faire ce que je veux. D'ailleurs je me demande si on va pas plutôt faire un tour en Amérique, bien que je sache que l'on ne va pas retourné dans là où j'ai vécu mon enfance mais à des endroits beaucoup plus sûr et plus riche. Je regarde alors de nouveau ma montre qui indique qu'il est 13h18, le temps ne semble pas passer trop vite et temps mieux parce que j'ai pas envie de retourner en classe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akimura Maemi
Je suis l'une des rares nobles de nos jours...
Je suis l'une des rares nobles de nos jours...
Akimura Maemi

Balance Cochon
Messages : 569
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 23
Localisation : Là haut :D
Emploi/loisirs : Musicienne.
Sentiments, humeur : Lunatique.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Musique & Astronomie
¤ Année & Etablissement ¤: Lycée, Quatrième année.
¤ Autres/RPs ¤:

Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Re: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] EmptyMar 10 Aoû - 14:07

Première des quatre chansons avant le début des cours.

Maemi se tourna vers le type allongé derrière. Elle l'avait déjà vu ici, et il lui avait vaguement semblé qu'il avait une réputation de racaille, et donc, pour la sienne, de réputation, il était vital que personne ne sache qu'elle s'était retrouvée toute seule sur le toit avec lui. Surtout pas un membre du club journaliste. Emi imaginait déjà la rumeur qui pouvait être diffusée à ce propos. Elle en frissonna d'avance. Elle frotta un de ses yeux du revers de la main. En fait, elle n'arrivait pas à bien dormir la nuit, ces derniers temps, et devoir se lever à 6h30 l'épuisait.

Le vent souffla. Maemi se sentit vaciller mais ne tomba pas. De toute façon, si ça lui arrivait, elle ne se ferait pas bien mal puisque la plateforme sur laquelle elle était assise n'était plus haute que d'un mètre environ par rapport au reste du toit. Elle balança ses jambes dans le vide. Autour d'elle, tout était calme, trop calme.

Cette illusion de tranquillité fut vite brisée par le bruit strident et aigu d'une alarme incendie. Maemi ne l'avait pas entendu tout de suite, mais quand le morceau qu'elle écoutait prit fin, elle distingua parfaitement le signal. Elle retira alors ses écouteurs pour vérifier si ce n'était pas une illusion. Comme le son persistait, elle regarda autour d'elle s'il y avait de la fumée mais ne vit rien et comme elle ne respirait pas d'odeur de brûlé, elle pensa que c'était peut être un exercice. Enfin, on était jamais trop prudent. Elle se releva et demanda, en haussant la voix car elle était couverte par le bruit de l'alarme, en direction du garçon allongé non loin d'elle:
_ Vous pensez qu'on devrait y aller?

Elle ne savait pas si ce dernier allait paniquer et se mettre à crier « Viiiiiite, faut qu'on s'en aille on va tous mourir! » ou si il allait rester statique et seulement dire « Mais non c'est qu'un exercice ». Maemi, de son côté, ne savait vraiment pas quoi penser et en attendant une réponse, commença à descendre de la plateforme histoire de se pencher au dessus de la cour et de voir ce qu'il s'y passait. Elle jeta un coup d'œil à sa montre pour voir si ça ne pouvait pas être une nouvelle sonnerie mais il était à peine 13h20-21. Il restait encore dix minutes...

[Désolée pour ce post nul et très court mais mon inspiration frôle le 0 absolu, avec ma motivation u_u]


♫ ♪ I was just a girl with a guitar ~ And I’m just playing not trying to be a star
Se reposer...  [With Akimura-san] D002691Se reposer...  [With Akimura-san] Sign_m10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Re: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] EmptyMar 10 Aoû - 18:31

[Ne t'excuse pas, après tout mon poste précédent n'était pas des meilleurs et des plus utiles pour répondre]

Moi qui est tranquillement allongé sur le sol, j'entend un bruit strident sortir du bâtiment, ce bruit ressemble à celui d'une alarme. Ma première pensé est que l'alarme a été sonné car une force militaire Américaine est en train de nous attaqué, mais je pense que je vais diminuer les films moi, j'imagine même pas quel autre stupidité vont arriver dans mon cerveau à cause de l'overdose de militaire et autre. Quand mon cerveau est bien voulut se remettre en marche je me dit que c'était simplement l'alarme à incendie qui venait me déranger. J'ouvre alors un oeil en direction de la jeune fille pour voir quel est sa réaction. Elle est maintenant debout en regardant dans ma direction, j'entend alors :

"Vous pensez qu'on devrait y aller ?"

Est-elle inquiète de la situation ? D'ailleurs je me demande bien quelle est cette situation, je me lève et regarde autour de moi, aucune fumé. Je pense que essayer de sentir de l'odeur de la fumé est un peu trop tôt car elle ne doit pas encore nous avoir atteint. Je fait alors un topo de la situation, puis je m'avance alors de la jeune fille qui était sur le toit avec moi pour qu'elle entende se que j'ai dit sans qu'il est besoin de gueuler comme un fou pour lui faire part de mes idées :

"Je ne pense pas qu'il faut s'inquiéter, cela doit être un exercice pour voir si les élèves sont prêt à quitter leur repas, je les plaints. Et même si ce n'est pas un exercice je suppose que descendre ne pourra que nous tuer. Si on regarde bien on ne voie aucune fumé sortir du bâtiment se qui veux dire que l'incendie et bien à l'intérieur. Si l'on descend on pourrait se retrouver proche des flammes, on pourrait mourir d'asphyxie car la fumé ne s'échappe pas assez, et nous secourir par le toit avec un hélicoptère sera plus facile que quand on est coincé au milieu d'un bâtiment en flamme. Donc tout ça pour te dire qu'il est peut mieux, selon moi, de rester ici. Après je te laisse choisir."

Maintenant que j'ai, à l'aide d'un roman, expliquer la situation selon moi, je pouvait reprendre ma pause de midi tranquillement. Je me retourne pour être dos à la jeune fille et regarde ma montre, il est maintenant 13h23. Ca va, il reste encore du temps. Je m'assois alors tranquillement, mais une pensée m'empêche de me remettre sur le dos, car en fait s'il y avait bien un feu dans le bâtiment et que beaucoup d'élève est dehors, comment allait-il savoir qu'il y a quelqu'un sur le toit ? Mince ! Moi qui voulait me reposer encore jusque la reprise des cours, et ben c'est foutu. Je me relève alors péniblement et commence à regarder en bas du bâtiment sur les côté où je peux voir le sol, il faut regarder s'il y a des gens dehors qui fixent le bâtiment, car si beaucoup fixent le bâtiment c'est qu'il regarde les flammes, enfin c'est ce que je pense. Mais je ne voit pas assez de ce point, il faut que je descende de là où je suis pour me rapprocher du bord et donc mieux voir. Il me vint alors un truc en tête que sur le coup je pense qu'il faut que je fasse mais qu'en fait en temps normal je n'aurais pas fait :

"Je vais l'échelle pour me rapprocher des bords du toit, afin de voir les élèves d'ici. Car s'il y a effectivement un feu qui s'est déclencher, il faut pouvoir prévenir ceux d'en bas notre présence."

Et oui, il faut bien être préparé à toute les possibilités et ne pas se fixer qu'une idée. Je descendit alors rapidement de l'échelle en mettant mes mains et mes pied sur les deux barres vertical afin de me laisser glisser, pour descendre plus vite et aussi car ça me plais de faire des trucs qui peut ressembler à des trucs militaires. Une fois en bas je regarde les quatre côté du bâtiments et je m'arrête au bord du côtés où je vois le plus d'élève. Je regarde rapidement derrière moi pour regarder ce que fait la jeune fille pour remettre ma vue vers le bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akimura Maemi
Je suis l'une des rares nobles de nos jours...
Je suis l'une des rares nobles de nos jours...
Akimura Maemi

Balance Cochon
Messages : 569
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 23
Localisation : Là haut :D
Emploi/loisirs : Musicienne.
Sentiments, humeur : Lunatique.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Musique & Astronomie
¤ Année & Etablissement ¤: Lycée, Quatrième année.
¤ Autres/RPs ¤:

Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Re: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] EmptyJeu 12 Aoû - 16:16

L'individu se leva et se rapprocha de Maemi, sans doute pour qu'elle entende bien ce qu'il avait à lui dire. Bon, pour un oui/non, ça n'était pas vraiment la peine mais sa réponse était décidément plus longue:
_Je ne pense pas qu'il faut s'inquiéter, cela doit être un exercice pour voir si les élèves sont prêt à quitter leur repas, je les plaints. Et même si ce n'est pas un exercice je suppose que descendre ne pourra que nous tuer. Si on regarde bien on ne voie aucune fumé sortir du bâtiment se qui veux dire que l'incendie et bien à l'intérieur. Si l'on descend on pourrait se retrouver proche des flammes, on pourrait mourir d'asphyxie car la fumée ne s'échappe pas assez, et nous secourir par le toit avec un hélicoptère sera plus facile que quand on est coincé au milieu d'un bâtiment en flamme. Donc tout ça pour te dire qu'il est peut mieux, selon moi, de rester ici. Après je te laisse choisir.

La première réaction d'Emi fut naturellement de faire une fixation sur le "te". Mais les gens n'avaient jamais appris à parler ici, ou quoi? Il ne savait pas à qui il parlait? Et puis, elle ne s'était pas abaissée à demander un conseil, mais un avis, pas besoin d'un long texte explicatif. Elle grogna intérieurement puis dit à l'intention de son interlocuteur:
_ C'est ce que je me disais. Juste un détail, on ne se connaît pas. Donc merci de garder une certaine distance orale entre nous. Je veux parler du vouvoiement. Je vous promets que ça va pas vous arracher la bouche.

Sur ce, elle se pencha sur le fond de la tirade plutôt que sur sa forme. Bien sûr, s'il y avait réellement un incendie, les secours arriveraient à temps pour que les fondations du bâtiment ne soient pas endommagées, donc potentiellement, sur le toit, ils ne risquaient rien. Deuxième chanson. Les intonations dramatiques de la voix de la chanteuse collaient parfaitement à la situation, car Maemi commençait à voir apparaître quelque chose qui ressemblait à de la fumée. Mais là encore, il était impossible de discerner si c'était de la vraie fumée ou le produit de fumigènes pour rendre l'exercice plus réaliste. En s'accoudant au rebord du toit, Maemi avait remarqué que les élèves dans la cour s'agitaient. Cela ne donnait cependant pas d'indice sur un éventuel incendie, des perturbateurs pourraient bien faire semblant de paniquer pour déclencher un bordel général. Emi remarqua que son interlocuteur était descendu de la plateforme à son tour et se rapprochait de la bordure. Il se justifia:
_Je vais à l'échelle pour me rapprocher des bords du toit, afin de voir les élèves d'ici. Car s'il y a effectivement un feu qui s'est déclencher, il faut pouvoir prévenir ceux d'en bas notre présence.

Là dessus, Emi n'était pas du tout d'accord. Prévenir ceux d'en bas de notre présence, nan mais et puis quoi encore? En bas, il y avait sûrement des membres du club de journalisme. En imaginant un instant qu'ils se méprennent sur le fait qu'il n'y avait qu'eux deux sur le toit...
_Euh, non, vous ne prévenez personne, c'est clair? Normalement, ils enverront les élèves le plus loin possible du bâtiment, vers les allées, puis ils feront l'appel et les surveillants, voire les secours, iront chercher ceux qui manquent. Là, on signalera notre présence. Mais tant qu'il y a des élèves en bas, vous restez discret.

Ainsi, si sa vie devait prendre fin ce jour-là, elle mourrait dans la dignité, mais pas question qu'on lui invente un quelconque lien avec cet élève de troisième année qui s'était retrouvé sur le toit de l'établissement en même temps qu'elle.

Maemi se dit que l'incendie (ou l'exercice) pouvait être une bonne chose, tout compte fait, car cela lui ferait manquer quelques minutes de cours, voire plus avec un peu de chance si cela dégénérait. Elle sourit à cette idée et continua de regarder discrètement les gens en bas que les surveillants se tuaient à essayer de ranger. Au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient, le toit serait caché par la fumée et il n'y aurait aucune chance de se faire voir par un élève. Du moins, si l'individu du toit se tenait tranquille le temps que tout le monde soit redirigé vers les allées.


♫ ♪ I was just a girl with a guitar ~ And I’m just playing not trying to be a star
Se reposer...  [With Akimura-san] D002691Se reposer...  [With Akimura-san] Sign_m10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Re: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] EmptyJeu 12 Aoû - 21:32

" C'est ce que je me disais. Juste un détail, on ne se connaît pas. Donc merci de garder une certaine distance orale entre nous. Je veux parler du vouvoiement. Je vous promets que ça va pas vous arracher la bouche."

Mmmmh, je suis face à une personne qui parait pour l'instant soit froide soit vraiment à cheval sur les règles que j'ai du mal à retenir à cause de ma période noir dans les gangs et tout ça. Enfin je lui répond pour pas qu'elle se sente ignoré ou un truc comme ça :

"Bizarrement tutoyer les autres ne m'a jamais fait bouger ma mâchoire jusqu'à la retirer."

Puis après quelques seconde se silence j'ajoute :

"Et j'ai pas envie de te vouvoyer."

Puis je fait ce que j'ai prévue de faire, quand tout à coup, alors que j'avais l'intention de prévenir les autres de ma présence la jeune fille répond rapidement comme si quelque chose la gène :

"Euh, non, vous ne prévenez personne, c'est clair? Normalement, ils enverront les élèves le plus loin possible du bâtiment, vers les allées, puis ils feront l'appel et les surveillants, voire les secours, iront chercher ceux qui manquent. Là, on signalera notre présence. Mais tant qu'il y a des élèves en bas, vous restez discret."

Mmmmh, mais qu'est ce qui peux bien la gêner à se point ? Elle n'accepte pas que les élèves sachent notre présence mais les pompiers ce n'est pas grave, donc ça veux dire qu'elle veux cacher quelque chose au élève. Mais qu'est ce qui peut bien déplaire une riche lycéenne coincé avec un sois-disant délinquant sur un toit ? Après avoir bloqué quelque seconde sur ce que je viens de pensé je me dit que la réponse est évidente, elle doit sans doute avoir peur que le bruit qui dit qu'elle, une riche demoiselle était sur le toit avec une racaille. Hahaha, c'est vraiment une riche de vouloir garder une certaines réputation. Je soupire alors en me disant qu'elle doit avoir une vie difficile à devoir toujours faire gaffe à pas détruire sa réputation. Moi je m'en fous de se genre de truc donc je peux dire et faire n'importe quoi, c'est plus cool comme ça. Enfin... Je lui répond :

"Tu ne veux pas que le fait qu'une riche demoiselle soit avec un sois-disant délinquant comme moi se sachent dans cette établissement, ça doit être difficile de devoir garder une réputation. En tout cas ça m'arrange de n'appeler aucun élève comme ça je peux me reposer tranquillement. Par contre s'il ne se passe rien avant un moment et que le danger s'agrandit ce n'est pas l'enjeu de ta réputation qui va m'arrêter. Faudra raconter une histoire ou je ne sais quoi."

Puis je me dirige de nouveau vers un banc qui traîne là et je m'allonge tranquillement pour me reposer, je ferme les yeux pour m'aider. C'est cool ça comme dernière journée, et si j'ai de la chance je vais peut être pouvoir ne pas aller à l'école avant la fin des vacances. Oui !! Mais vaux mieux ne pas trop rêver, parce qu'avec toute les sécurités de se lycée fallait le faire pour y mettre le feu. Et je me souviens pas avoir une chance comme ça. Enfin... On verra bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akimura Maemi
Je suis l'une des rares nobles de nos jours...
Je suis l'une des rares nobles de nos jours...
Akimura Maemi

Balance Cochon
Messages : 569
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 23
Localisation : Là haut :D
Emploi/loisirs : Musicienne.
Sentiments, humeur : Lunatique.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Musique & Astronomie
¤ Année & Etablissement ¤: Lycée, Quatrième année.
¤ Autres/RPs ¤:

Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Re: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] EmptyJeu 19 Aoû - 12:18

_C'est ce que je me disais. Juste un détail, on ne se connaît pas. Donc merci de garder une certaine distance orale entre nous. Je veux parler du vouvoiement. Je vous promets que ça va pas vous arracher la bouche.
_Bizarrement tutoyer les autres ne m'a jamais fait bouger ma mâchoire jusqu'à la retirer. Et j'ai pas envie de te vouvoyer.
_En effet, je doute fortement du fait que le tutoiement puisse nuire à votre santé, là n'est pas la question. Seulement, j'ai pas été élevée dans la rue, et on m'a fait comprendre que par simple mesure de politesse, on vouvoyait les gens qu'on connaît pas. Après, faîtes comme vous voulez en fin de compte je m'en fiche.


Maemi ne savait pas si elle avait dit cela à voix haute ou tout simplement pensé, mais ça ne changeait pas grand chose. Elle pensait toujours ce qu'elle disait et disait souvent ce qu'elle pensait. Ainsi, elle n'avait pas de remords. Mais elle était persuadée que ce qu'elle avait dit n'influerait en rien le type à côté d'elle. C'était le genre à s'en contrefoutre de la politesse et il la tutoierait de toute façon.

***

La cour commençait à être évacuée. Il n'y avait déjà presque plus de collégiens. Troisième chanson. Elle débuta en même temps que la réponse du lycéen après la dernière intervention de Maemi:
_Euh, non, vous ne prévenez personne, c'est clair? Normalement, ils enverront les élèves le plus loin possible du bâtiment, vers les allées, puis ils feront l'appel et les surveillants, voire les secours, iront chercher ceux qui manquent. Là, on signalera notre présence. Mais tant qu'il y a des élèves en bas, vous restez discret.
_Tu ne veux pas que le fait qu'une riche demoiselle soit avec un soi-disant délinquant comme moi se sachent dans cette établissement, ça doit être difficile de devoir garder une réputation. En tout cas ça m'arrange de n'appeler aucun élève comme ça je peux me reposer tranquillement. Par contre s'il ne se passe rien avant un moment et que le danger s'agrandit ce n'est pas l'enjeu de ta réputation qui va m'arrêter. Faudra raconter une histoire ou je ne sais quoi.
_Ouais, il y a ça. Mais je ne suis pas aussi égoïste que vous le croyez. Il se trouve que s'il y en a qui croient à un incendie qui nous voient sur le toit, ils pourraient déclencher la panique générale. Là ils sont calmes, j'ai pas envie de compliquer la situation aux pions.


Emi avait inventé toute cette histoire vite fait, un peu honteuse de la vérité que son interlocuteur avait énoncée plus haut, et se demanda comment elle avait pu être aussi explicite. Ce type devait avoir une de ces capacités d'analyse... Bon, il avait continué à la tutoyer mais ça, Emi s'y était attendue. Elle se souvint qu'il fut un temps où elle se fichait des manières, de la politesse, de la réputation, et une sorte de mélancolie l'envahit quelques instants. La jeune fille regarda sortir le flux d'élèves par l'escalier des allées en pianotant sur le rebord du toit, signe qu'elle en avait marre d'attendre. Elle était soulagée de voir que l'autre type avait renoncé à avertir tout le monde en bas, mais il ne lui inspirait pas du tout confiance. Il avait mis ses paroles à exécution et s'était allongé sur un banc. Pendant ce temps là, les secours étaient arrivés.

Quatrième chanson. A la fin, normalement, les cours auraient du reprendre mais c'était sûr qu'elle allait rater les premières minutes. En bas, il y avait un peu d'agitation. Un élève refusait d'aller dans les allées sous prétexte qu'il était persuadé que c'était un exercice (sans le casque audio, Emi avait une ouïe phénoménale x) ). Maemi priait pour qu'il vire et qu'il rejoigne les autres. Pourquoi y avait-il toujours des imbéciles qui rendaient les choses si compliquées?

[Désolée, c'est court, pas d'action, pas de couleurs. J'suis fatiguée, s'tout.]


♫ ♪ I was just a girl with a guitar ~ And I’m just playing not trying to be a star
Se reposer...  [With Akimura-san] D002691Se reposer...  [With Akimura-san] Sign_m10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Re: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] EmptyDim 22 Aoû - 20:35

"_Euh, non, vous ne prévenez personne, c'est clair? Normalement, ils enverront les élèves le plus loin possible du bâtiment, vers les allées, puis ils feront l'appel et les surveillants, voire les secours, iront chercher ceux qui manquent. Là, on signalera notre présence. Mais tant qu'il y a des élèves en bas, vous restez discret.
_Tu ne veux pas que le fait qu'une riche demoiselle soit avec un soi-disant délinquant comme moi se sachent dans cette établissement, ça doit être difficile de devoir garder une réputation. En tout cas ça m'arrange de n'appeler aucun élève comme ça je peux me reposer tranquillement. Par contre s'il ne se passe rien avant un moment et que le danger s'agrandit ce n'est pas l'enjeu de ta réputation qui va m'arrêter. Faudra raconter une histoire ou je ne sais quoi.
_Ouais, il y a ça. Mais je ne suis pas aussi égoïste que vous le croyez. Il se trouve que s'il y en a qui croient à un incendie qui nous voient sur le toit, ils pourraient déclencher la panique générale. Là ils sont calmes, j'ai pas envie de compliquer la situation aux pions."

Le "aux pions" peut montrer qu'elle s'en fou en peu d'eux mais c'est pas un argument assez peu perspicace pour pouvoir me faire des idées, et peut être est-ce la même chose pour avant, car je doit avouer que ma démarche d'analyse pour le précédent argument avait été sortit de ma tête comme ça, et que si c'était vrai j'ai eu vraiment de la chance sur ce coup. Dans tout les cas je m'en fou car je vais me poser sur un banc pas loin...

Après ce dialogue la jeune fille ne m'adressa pas ma parole et moi non plus, après tout je veux me reposer et entendre une voix et devoir me concentrer dessus ne m'intéresse pas, car le résultat serais contraire à celui que je voulais. J'ouvre alors l'un de mes oeil pour le jeter à ma montre afin de savoir combien de temps j'ai gagné grâce à se fameux incendie. J'en profite pour regarder se que faisait la jeune fille que je voit au bord du toit regardant le sol. Mais au fur et à mesure que le temps passait, je m'ennuyais de plus en plus. Je me met alors assis sur le banc regardant le sol en me demandant se que je peut bien faire ici. Je regarde alors autour de moi et je suis prit de curiosité en voyant la jeune fille regardant vers le sol, je me demande se qui se passe en bas. Je m'imagine plein de chose en avançant vers le bord où il semblait se passer des choses, je me pose à environ 3 mètre de la jeune fille sans faire attention à elle et voie un élève se disputer avec un surveillant. D'ici j'entend quelques mots mais j'ai la flemme de réfléchir sur se qu'il disent, j'ai juste envie de finir rapidement cette journée pour démarrer les vacances.

[C'est tout se que je peux faire après le temps que j'ai mit pour le faire, et je m'en excuse]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akimura Maemi
Je suis l'une des rares nobles de nos jours...
Je suis l'une des rares nobles de nos jours...
Akimura Maemi

Balance Cochon
Messages : 569
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 23
Localisation : Là haut :D
Emploi/loisirs : Musicienne.
Sentiments, humeur : Lunatique.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Musique & Astronomie
¤ Année & Etablissement ¤: Lycée, Quatrième année.
¤ Autres/RPs ¤:

Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Re: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] EmptyMer 29 Sep - 21:39

[Désolée pour le temps de réponse, pas trop d'inspiration.]

En bas la dispute s'envenimait. On criait de plus en plus fort et Emi parvenait presque à comprendre la conversation. Naturellement, il était question de feu mais impossible de reconstituer l'histoire. Elle souffla. Elle n'avait pas remarqué que l'autre mec avait quitté son banc et s'était re-penché sur la cour, à environ trois mètres d'elle. Alors qu'Emi s'était faite plutôt discrète en se camouflant avec un semblant de végétation, il était totalement à découvert, et il suffisait qu'on lève les yeux pour l'apercevoir. Le quatrième morceau arrivait à sa fin. Au bruit de l'alarme incendie fut soudain ajouté celui de la sonnerie qui marquait le début des cours de l'après midi. *Bon calcul, Emi.*, pensa la jeune fille. Elle sourit à l'idée que les minutes qui s'écoulaient à présent étaient des minutes de cours en moins avant les vacances. [HRP: LOL LOL LOL MDR XD HAHAHA... Bon ok, je me tais.] Eh ouais, l'été, avec son soleil brûlant, sa sècheresse caniculaire et ses flots de touristes avait au moins l'avantage d'être synonyme de repos.

Mais la bonne humeur de Maemi prit un coup quand elle s'aperçut que Machin s'était planté en plein milieu du toit. *Mais quel boulet.*. Elle avait du oublier de spécifier à son interlocuteur de se mettre à l'abri des regards. Un soupir d'exaspération s'échappa de sa bouche. Pourvu qu'on soit trop occupé en bas pour les remarquer...

Soudain, le bruit de l'alarme cessa. Et mince... Les gens allaient remonter. Et en effet, un bruit de fond amplifiait au fur et à mesure. Emi se dégagea un peu de son buisson pour regarder ce qui se passait. Si les étudiants reprenaient leurs activités initiales, elle pourrait descendre ni vue ni connue sans mettre sa réputation en danger. Son regard parcourut la cour et s'accrocha à un l'index d'un collégien qui se dirigeait vers l'autre-dont-elle-ne-connaissait-pas-le-nom-et-elle-s'en-foutait-d'ailleurs-royalement. Par contre le fait que l'attention des masses se porte sur le toit était nettement problématique. Plus problématique encore était le flux de personnes qui se ruaient sur l'accès à l'escalier.

Et là, Maemi vit sa vie défiler sans sa tête. Elle ne pouvait pas bouger sans se faire remarquer par ceux d'en bas. Et si elle restait là, les autres finiraient bien par la découvrir quand ils arriveraient en haut.

Elle laissa s'échapper un soupir. Le second de la journée. Puis elle se laissa tomber contre la paroi du rebord du toit, tint son casque d'écouteurs en mettant ses mains au niveau de ses oreilles, les yeux fermés, les genoux joints, ses cheveux recouvrant la majeure partie de son visage. Et la musique qui redémarrait, à fond. Elle aurait aimé s'échapper mentalement au grès des notes, n'être plus consciente de sa situation. Mais la réalité se rapprochait, sous forme d'un nuage sonore rempli de cris et de murmures étouffés.

~And every bridge I ever built you burned
Well I guess I’ll just learn to swim
Yeah I guess it’s time I learn to swim~


La porte s'ouvrit, le club journalisme et ses appareils photos en tête.
Et elle se dit juste que sa vie était finie.


♫ ♪ I was just a girl with a guitar ~ And I’m just playing not trying to be a star
Se reposer...  [With Akimura-san] D002691Se reposer...  [With Akimura-san] Sign_m10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stevens Shindo
~ Petit lutin deviendra grand ~
~ Petit lutin deviendra grand ~
Stevens Shindo

Messages : 27
Date d'inscription : 28/07/2010

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Tir à l'arme à feu
¤ Année & Etablissement ¤: 3ème année gakuen Suigyoku
¤ Autres/RPs ¤:

Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Re: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] EmptyDim 3 Oct - 13:16

Alors que je regarde tranquillement vers le bas, observant les deux personnages qui élève là voit a tour de rôle augmentant leurs mouvement, j'entend que la sonnerie retenti, cool, cela veut sûrement dire que maintenant tout les minutes passé sur le toit sont des minutes de cours en moins.
C'est alors que j'entend une voie proche de moi, c'est la voie de la lycéenne, c'est vrai, elle est là, je l'avais oublié. Une phrase sortit de sa bouche en même temps qu'un soupir :


"Pourvu qu'on soit trop occupé en bas pour les remarquer..."

D'abord je me demande pourquoi elle dit ça, elle qui est planqué dans les buissons. Puis quand je remarque nos deux positions géographique sur le toit je remarque que je suis complètement à découvert et que n'importe quel snipeur pouvait m'atteindre sans difficulté, oui je fait souvent allusion à des choses comme ça. En revenant dans le monde réel je me dit que des élèves pouvaient me remarquer et que c'est sûrement problématique pour la jeune fille si ça arrive.
C'est alors que le bruit de l'alarme qui à force de retentir n'était devenu qu'un son uni, s'éteint. Cela voulait dire que les gens vont revenir et donc sûrement me voir, mais le plus chiant c'est que les cours de l'après-midi va démarrer.
Alors que les bruits de pas s'intensifiait je vis un petit élève me pointer du doigt, je n'ai pas eu le temps d'aller me cacher qu'on m'a déjà vu. Tans pis, je prit alors un sourire nié [hors rp je sais pas si ça s'écrit comme ça] et fit un signe de main à toute la population qui me regardent tel une personne connue. C'est alors que je vois que la jeune fille s'enferme dans sa musique le casque à la tête le son a fond (je l'entend d'ici). Je soupire, je ai pas envie de mettre dans l'embarra cette jeune fille qui ne m'a rien fait. Je vais devoir faire des choses irréfléchi et ennuyeuse, bon...

En entendant des gens qui vont arriver je me met devant la porte du toit puis je me tourne vers le jeune fille quelque seconde avant de me concentrer sur la porte, il fallait être syncro ! Et au même moment que des lycéens qui doivent faire partit du club de journalisme entre, j'écarte mes bras et je les pousse vers l'intérieur en fermant la porte rapidement derrière moi pour qu'il ne voit pas que j'était pas tout seul en leur disant :


"Allez vous en vous me dérangez ! Si vous vous demandez pourquoi j'était ici pendant l'alarme incendie c'est parce que j'avais la flemme de descendre car j'était tranquille là haut, maintenant partez en cours vous me bloquez le passage"

Le fait que j'avais fait un stage de longue durée dans des gangs en Amérique m'avait donné une certaine voie et un certain accent que j'utilise dans se genre de situation pour faire un peu le personnage cliché que tout le monde pense afin qu'il soit satisfait et qu'il parte rapidement sans se poser de question.
Je suis presque collé à la porte du toit donc personne ne peut passer, et personne n'a pas non plus envie de me faire face en me demandant de me pousser, ce qui a pour effet un déplacement de masse vers le bas, les élèves semblent satisfait, certain avec presque un visage de dégoût comme si le personne que je suis est bonne à mettre dans les toilette pour tirer la chasse par la suite pour ensuite désinfecter l'odeur.
Dans tout les cas j'ai réparé mon erreur, j'attend que tout le monde soit partit pour ouvrir la porte du toit, je me tourne alors vers le jeune fille, et au moment qu'elle me regarde je lui lance un sourire en faisant un signe de main qui montre que les journalistes et autres élèves sont partit, que la voie est libre. Je ferme alors la porte et commence à descendre les escaliers en faisant attention à se que personne ne monte vers le toit dans mon dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akimura Maemi
Je suis l'une des rares nobles de nos jours...
Je suis l'une des rares nobles de nos jours...
Akimura Maemi

Balance Cochon
Messages : 569
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 23
Localisation : Là haut :D
Emploi/loisirs : Musicienne.
Sentiments, humeur : Lunatique.

Carte d'étudiant/de professeur
¤ Clubs/Métiers ¤: Musique & Astronomie
¤ Année & Etablissement ¤: Lycée, Quatrième année.
¤ Autres/RPs ¤:

Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Re: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] EmptyMar 21 Déc - 12:45

[Vraiment désolée.]

Elle reste absente encore un instant de ce monde, les yeux fermés. Plus rien n'existe, le temps ne s'écoule plus. Elle n'entend même plus la musique.
Elle s'est presque endormie.


Maemi ne pensait pas être aussi touchée par ces histoires de réputation. Elle découvrait au fur et à mesure sa sale manie de se noyer dans un verre d'eau. Elle faisait de banalités des drames. Les silences, les retards, les fréquentations douteuses, les rumeurs.

Emi n'aurait même pas du faire attention à ces choses là. Comme avant. Mais beaucoup de choses avaient changé. Maintenant, elle était seule.

Elle laissa échapper un soupir et revint peu à peu à elle. La jeune fille entrevit l'autre imbécile d'inconnu qui était sur le toit avec elle. Il lui faisait signe, comme pour dire que la voie était libre. Maemi haussa les sourcils. Quelques minutes à peine auparavant, presque toute l'académie était rassemblée dans la cage d'escalier. Peut être que c'était lui qui les avait dégagés. Un vague sourire se dessina sur son visage. Elle voulait le remercier mais n'arrivait pas à parler. Pas grave, elle lui dirait merci une autre fois. De toute façon, il était déjà parti.

Maemi ne se leva pas pour aller en cours. Elle resta assise sur le toit jusqu'à la dernière sonnerie. Maintenant elle était en vacances.

[Ce qui prouve l'ancienneté du sujet. En plus ma réponse est nulle elle fait à peine 12 lignes]
[Donc, sujet terminé]
[Encore désolée]


♫ ♪ I was just a girl with a guitar ~ And I’m just playing not trying to be a star
Se reposer...  [With Akimura-san] D002691Se reposer...  [With Akimura-san] Sign_m10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Se reposer...  [With Akimura-san] Empty
MessageSujet: Re: Se reposer... [With Akimura-san]   Se reposer...  [With Akimura-san] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Se reposer... [With Akimura-san]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Rien de tel pour se reposer qu'une petite pause sur une île ~
» Une musique pour reposer l'âme... |libre|
» Mumak
» Repos après un long voyage
» Se reposer, oh oui...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ♥ G.S | Bâtiments ♥ :: Etablissement Scolaire :: Le toit-
Sauter vers: